Ferments lactiques, probiotiques c’est quoi ? Avec quoi les associer

Ferments lactiques, probiotiques c’est quoi ? Avec quoi les associer

Notre intestin abrite plus 100 000 milliards de bactéries ainsi que des levures. C’est ce qu’on appelle les ferments lactiques, probiotiques, constituant notre microbiote intestinal. Cette flore intestinale est essentielle pour l’organisme. Elle intervient en particulier dans le système immunitaire et la digestion. En effet, les bactéries intestinales jouent un rôle prépondérant dans les fonctions digestives. Les aliments sont ainsi mieux digérés et les nutriments mieux assimilés. Il est donc vital de repeupler régulièrement sa flore intestinale avec des aliments fermentés et de prendre soin de son ventre.

Le microbiote intestinal, un équilibre fragile

Les micro-organismes dans notre intestin sont dits commensaux. En fait, ils vivent en symbiose avec le corps humain. Ils ne sont pas pathogènes mais au contraire contribuent au bon fonctionnement de l’organisme. Ces ferments lactiques, probiotiques forment ainsi un équilibre qui reste toutefois très fragile.

Effectivement, certains facteurs influencent la colonisation bactérienne comme le stress, l’alimentation, l’environnement, l’hygiène de vie, les infections, le tabac, l’alcool ou encore la prise d’antibiotiques. On parle alors de dysbiose ou de déséquilibre de la flore intestinale. Dans ce cas, la composition du microbiote intestinal est modifiée ce qui peut avoir des effets néfastes sur la santé et le bien-être. En effet, une flore perturbée peut engendrer de nombreux désagréments comme des problèmes digestifs.

Le rôle de la flore intestinale dans la digestion

La flore intestinale est un élément clé dans notre appareil digestif. Plus précisément, elle contribue à digérer les aliments ingérés en favorisant les sécrétions digestives. Elle joue donc un rôle dans l’assimilation des nutriments au niveau de la barrière intestinale. Ainsi, elle participe à l’hydrolyse des lipides alimentaires. De même, elle dégrade les protéines, les glucides mais aussi les fibres alimentaires.

Par conséquent, un déséquilibre de notre microbiote intestinal peut avoir des répercussions sur les fonctions digestives. Cela peut favoriser l’apparition de troubles fonctionnels digestifs (douleurs abdominales, transit irrégulier, crampes intestinales, ballonnements, flatulences, nausées, vomissements). Et ces désagréments perturbent alors notre confort au quotidien. Il est donc important de se préoccuper du bien-être de ses intestins. Notre flore intestinale a besoin d’être entretenue par le biais de l’alimentation mais aussi de probiotiques en compléments alimentaires.

Nourrir sa flore intestinale avec des ferments lactiques, probiotiques

En plus d’une bonne hygiène de vie et d’une alimentation équilibrée et variée, l’idéal est de nourrir au quotidien sa flore intestinale. Certains aliments sont naturellement riches en probiotiques grâce au procédé de fermentation. Les principaux ferments lactiques sont les lactobacillus, les bifidobactéries et certains streptococcus. On en trouve dans les aliments fermentés comme :

  • Produits laitiers (yaourt, fromage, beurre, lait de baratte, kéfir, lait caillé…)
  • Certains légumes (chou, olives, …)
  • Poissons fumés
  • Cornichons
  • Kéfir
  • Sauces miso / soja…

Les compléments alimentaires à base de ferments lactiques, probiotiques (gélules, sachets de poudre, capsules…) sont aussi une solution pour maintenir l’écosystème dans les intestins.

Avec quoi associer les probiotiques ?

Pour renforcer la flore intestinale, il est souvent aussi conseillé d’associer les ferments lactiques avec des prébiotiques. En effet, ces fibres végétales représentent une source nutritive pour les probiotiques (substrat). On parle de fructo-oligosaccharides, de l’inuline… On en trouve dans les fruits, les légumes et les légumineuses.

Mais d’autres nutriments sont aussi intéressants à combiner avec les probiotiques comme les oméga 3. En effet, toutes les membranes de nos cellules sont composées d’oméga-3 qui sont essentiels pour le bon fonctionnement de l’organisme. Il en est de même pour les cellules de l’intestin grêle. Les oméga 3 permettent aux cellules épithéliales de lutter contre l’hyperperméabilité intestinale. Ils empêchent le passage aux molécules insuffisamment digérées et aux bactéries pathogènes.

Les combinaisons probiotiques + prébiotiques mais aussi probiotiques + oméga 3 sont donc appropriées pour le bon fonctionnement du système digestif.

Source :

  • Lebrun T, Allenet B, Legoux J-L, Amouretti M. Troubles fonctionnels digestifs : approche socio-économique. Hépato-gastro 1998 ;5:205-12
Comment rétablir son transit intestinal ?

Comment rétablir son transit intestinal ?

De plus en plus de personnes souffrent d’un transit intestinal perturbé. On compte ainsi en France près d’1 homme sur 5 et près d’1 femme sur 2 touchés par des désagréments digestifs, signifiant souvent un besoin de refaire sa flore intestinale.

Un bon transit intestinal est synonyme de bonne santé. Ne dit-on par nos intestins sont notre deuxième cerveau ?

En effet, notre transit peut-être perturbé par de nombreux facteurs : alimentation, stress et fortes émotions, manque d’activités sportives, déséquilibre dans la flore intestinale, etc…

Quelles sont les différentes causes d’un transit intestinal troublé et comment le rétablir pour s’assurer santé et énergie !

Quels sont les signes d’un transit intestinal perturbé ?

Les troubles digestifs peuvent être nombreux et différents selon chaque individu : paresse intestinale, diarrhée, ballonnements, douleurs abdominales…

Ces derniers ne doivent pas être ignorés car ils peuvent provoquer des conséquences sur notre organisme tels que des maux de tête, une fatigue persistante, des douleurs abdominales gênantes…

Si vous subissez les troubles de votre transit intestinal, vous devez en  comprendre les causes. Est-ce lié à une période particulièrement stressante ? Votre alimentation est-elle adaptée ? Votre flore intestinale n’est-elle pas perturbée ?

Comment favoriser un bon transit intestinal ?

Pour favoriser un bon transit intestinal, il est primordial de prendre soin de sa santé. Ainsi, il est recommandé de pratiquer une activité sportive régulière et d’avoir une alimentation équilibrée.

Il est également très important de consommer au moins 1,5L d’eau chaque jour. Une hydratation suffisante prévient de nombreux troubles en général et notamment les troubles intestinaux.

Surveillez votre consommation d’alcool et d’aliments trop gras, qui sont les ennemis principaux des troubles digestifs. Mais attention, ne vous privez pas de bon gras ! Les acides gras Oméga-3 sont indispensables au bon fonctionnement de nos intestins.

Lire notre article: Oméga 3 et microbiote intestinal

Vous pouvez également envisager une supplémentation si nécessaire, en accord avec votre médecin ou un spécialiste du transit.

Les spécialistes recommandent systématiquement de refaire sa flore intestinale lors des troubles intestinaux. Pourquoi ? Rééquilibrer sa flore intestinale permet de venir à bout de certains troubles !

DIOMEGA+ FERMENT LACTIQUE, complément alimentaire en oméga 3 et probiotiques

Comment refaire sa flore intestinale ?

La flore intestinale, ou microbiote intestinal, représente un ensemble de micro-organismes présents au niveau des intestins. Ils contribuent au bon fonctionnement de notre organisme à de nombreux niveaux.

La flore intestinale tient un rôle essentiel dans le transit digestif et son déséquilibre est à l’origine de nombreux troubles. De plus, la flore participe à notre défense immunitaire, il est donc plus que nécessaire de la préserver !

De nombreux facteurs peuvent déséquilibrer notre flore comme une mauvaise alimentation, le stress ou encore la prise de certains médicaments (les antibiotiques par exemple).

Dans ces cas, il est indispensable de refaire sa flore intestinale ! L’usage de compléments alimentaires est souvent préconisé pour restaurer naturellement la flore intestinale, notamment ceux contenant des probiotiques.

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui participent à l’équilibre de la flore intestinale.

Pour refaire sa flore intestinale, en plus des compléments à base de probiotiques, vous pouvez également adapter votre alimentation.

Consommez notamment des fibres qui sont appropriées aux bactéries intestinales. Les légumineuses, les céréales complètes et les fruits à coque (amande, noix, etc.) sont particulièrement recommandés. Cela tombe bien, cas ils sont aussi riches en Oméga-3 !

Lire notre article: DUOCAP la gélule idéale pour un double apport en oméga 3 et probiotique

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Bien vieillir – a quoi servent les oméga 3 ?

Bien vieillir est synonyme de bonne santé. Par conséquent, adopter une bonne alimentation va de pair. En effet, il est nécessaire de suivre un régime alimentaire sain et équilibré dans la prévention des troubles de santé chez l’homme. Vous apportez ainsi à votre...

Fabrication Française, un gage de qualité

Le marché des compléments alimentaires est en croissance en Europe et notamment en France. Les Français consomment de plus en plus de plantes, vitamines, minéraux et oméga 3 pour leur bien-être. La réglementation Française s'est durcie ces dernières années afin de...

Oméga 3 et microbiote intestinal

Oméga 3 et microbiote intestinal

L’Homme abrite un microbiote intestinal se composant de plus de 100 000 milliards de bactéries. Cette flore intestinale est indispensable à l’être humain pour son bon fonctionnement mais aussi pour se protéger des agents pathogènes. Certains facteurs ont un impact sur l’équilibre de ce microbiote (alimentation, anxiété,…). Récemment, une étude a mis en avant l’intérêt des oméga 3 sur l’abondance des bonnes bactéries dans l’intestin.

Les bénéfices du microbiote intestinal sur notre santé

Notre tube digestif est colonisé par plus de 800 à 1000 espèces de bactéries différentes chez l’adulte. Chaque individu possède sa propre flore intestinale. En effet, elle se définie dès la naissance au moment de l’accouchement (voie basse ou césarienne). Mais la diversité et l’équilibre de cette flore restent essentiels tout au long de notre vie. En effet, la relation entre le microbiote intestinal et son hôte joue un rôle clé dans de nombreux paramètres au sein de notre organisme :

  • maturité du système immunitaire
  • digestion des aliments
  • métabolisme des médicaments
  • détoxification
  • production de vitamines
  • effet barrière contre les bactéries pathogènes

Les facteurs influents

La composition du microbiote est influencée par de multiples facteurs tels que l’antibiothérapie, l’exposition environnementale aux microorganismes, la vieillesse mais aussi l’alimentation.

L’équilibre et la diversité du microbiote intestinal sont maintenus notamment grâce à des aliments appelés prébiotiques. En fait, ce sont des aliments non digestibles ou encore des fibres. Ils constituent des substrats des probiotiques. Ainsi, ils soutiennent spécifiquement le développement et /ou l’activité de bonnes bactéries qui colonisent le tractus gastro-intestinal et sont donc favorables à notre santé. On parle d’une relation symbiotique entre les prébiotiques et les probiotiques. Les deux prébiotiques les plus fréquents sont l’inuline, un extrait de la racine de chicorée, et les FOS (Fructo-Oligo-Saccharides). Certains aliments contiennent naturellement des prébiotiques tels que l’ail, les oignons, les asperges, les artichauts, les bananes, le blé et le seigle.

Une alimentation riche en fibres joue favorablement sur l’équilibre de la flore. De plus, récemment une étude a mis en évidence que les oméga-3 influenceraient favorablement le maintien du microbiote intestinal.

Relation entre oméga 3 et microbiote intestinal

Une étude réalisée récemment au Royaume-Uni au sein de la School of Medicine de Nottingham a permis d’étudier les liens entre les oméga-3, la diversité et la composition du microbiote intestinal. Les travaux ont été menés auprès de 876 femmes d’âge moyen et d’un âge plus avancé. Leur consommation en oméga 3 a été estimée à partir de questionnaires de fréquence alimentaire. Puis, leur microbiote intestinal et leur taux sanguin en oméga 3 ont été analysés afin d’étudier si ces AGPI ont un impact sur la flore intestinale.

Il s’avère que les femmes qui consommaient plus d’oméga-3 avec des taux sériques plus élevés avaient un microbiote intestinal plus diversifié. De plus, ces sujets présentaient un risque plus réduit de diabète, d’obésité et de maladies intestinales inflammatoires comme la colite ou la maladie de Crohn.

En conclusion, consommer des oméga-3 dans le cadre d’une alimentation saine riche en fibres et en probiotiques pourrait favoriser la diversité du microbiome intestinal. Ces données suggèrent l’utilisation potentielle de la supplémentation en oméga-3 pour améliorer la composition du microbiote. Cependant, aujourd’hui, ces bénéfices ne sont pas encore suffisamment établis.

 

Associez Oméga 3 et ferments lactiques grâce à un système de double capsules qui préserve les actifs avec DIOMEGA+ FERMENT LACTIQUE

 

 

 

 

 

Références :

  • http://www.inra.fr/Grand-public/Alimentation-et-sante/Toutes-les-actualites/Fibres-alimentaires-et-microbiote-intestinal
  • Gut microbiota richness promotes its stability upon increased dietary fibre intake in healthy adults. Julien Tap, Jean-Pierre Furet, Martine Bensaada, Catherine Philippe, Hubert Roth, Sylvie Rabot, Omar Lakhdari, Vincent Lombard, Bernard Henrissat, Gérard Corthier, Eric Fontaine, Joël Doré et Marion Leclerc – Environmental Microbiology, en ligne le 3 septembre 2015. DOI: 10.1111/1462-2920.13006
  • Cristina Menni, Jonas Zierer, Tess Pallister, Matthew A. Jackson, Tao Long, Robert P. Mohney, Claire J. Steves, Tim D. Spector & Ana M. Valdes. Omega-3 fatty acids correlate with gut microbiome diversity and production of N-carbamylglutamate in middle aged and elderly women. Scientific Reports ; 7: 11079 (2017).
DUOCAP la gélule idéale pour un double apport en oméga 3 et en ferments lactiques

DUOCAP la gélule idéale pour un double apport en oméga 3 et en ferments lactiques

Avec le travail et la vie de famille, ce n’est pas toujours facile d’adopter une alimentation variée et équilibrée au quotidien. Respecter un bon apport en oméga 3, manger des fruits et des légumes tous les jours…. ce n’est pas toujours évident ! Pour couvrir ses besoins ou pour un mieux-être, une supplémentation peut être nécessaire. Selon les périodes de la vie, nous avons parfois besoin d’apport supplémentaire. Notamment en nutriments, comme les oméga 3, mais aussi en vitamines, minéraux ou en ferments lactiques. Cependant cela oblige à prendre plusieurs compléments alimentaire et multiplie les coûts., C’est pourquoi il existe aujourd’hui une nouvelle capsule capable de contenir plusieurs actifs sous différentes formes. Une seule prise par jour vous apporte ainsi les éléments essentiels !

Pourquoi combiner les oméga 3 avec des ferments lactiques ?

Les acides gras oméga 3 sont essentiels pour le bon fonctionnement de l’organisme (cerveau, cœur et les yeux). Cependant, le microbiote chez l’être humain joue également un rôle majeur dans l’organisme. Il est important de respecter l’équilibre de la flore microbienne afin d’assurer notamment les défenses immunitaires. Le corps humain serait composé d’au moins 10 fois plus de bactéries que de cellules. La flore prépondérante dans le corps humain se trouve dans les intestins où l’on dénombre plus de 100 000 milliards de bactéries ! Associer les oméga 3 avec des ferments lactiques peut donc être une solution pour réduire les risques du déséquilibre à la fois du ratio oméga 6/oméga 3 mais aussi de la flore bactérienne humaine.

La nouvelle technologie DUOCAP TM*

Cette technologie très innovante permet de proposer 2 gélules en 1. Une petite gélule remplie d’actifs a été intégrée dans une plus grande gélule contenant elle aussi des actifs.

DUOCAP* permet de contenir des huiles mais aussi des ingrédients sous forme liquide et solide (poudres, granules). Vous obtenez ainsi une combinaison d’actifs qui ne peuvent pas être ajoutés ensemble à de telles concentrations. Mais tout en utilisant les formes traditionnelles retrouvées en compléments alimentaires (gélules, comprimés, sachet de poudre….). DUOCAP permet d’associer des ingrédients sous forme liquide (huile, …) à des ingrédients sous forme solide (poudres, granules) dans une même galénique sans risque d’interaction entre les ingrédients.

La capsule DUOCAP TM* adaptée aux oméga 3 et ferments lactiques

Ce process offre donc la possibilité de nombreux développements innovants. Et notamment en associant des formes huileuses avec des ingrédients plus difficiles à stabiliser comme les ferments lactiques.

La gélule extérieure contient la phase huileuse (exemple : huiles de poisson riches en oméga 3). Celle ci sera libérée immédiatement dans l’estomac alors que la gélule interne (ferments lactiques, par exemple) sera libérée de façon prolongée. Cette technique permet ainsi de protéger davantage les bactéries lactiques qui sont très sensibles et facilement détruites.

Il est également possible d’ajouter des prébiotiques (fructo-oligo-saccharides FOS), qui sont des substrats ou des aliments pour la flore intestinale. Ces composés, considérés comme des fibres, ne sont pas digérés au niveau de l’estomac, mais au niveau du colon par la flore intestinale. Leur fermentation favorise ainsi la croissance de certaines bactéries comme les Bifidobactéries.

Avec la technologie DUOCAP TM* , vous pouvez ainsi vous supplémenter en oméga 3 et en ferments lactiques avec une seule prise journalière en toute simplicité. Une seule DUOCAP TM* par jour est alors suffisante pour apporter 250 mg de DHA qui correspond à la dose recommandée selon l’EFSA en combinaison des prébiotiques et de ferments lactiques qui sont déjà présents dans les intestins.

 

*DUOCAP TM est une marque utilisée sous licence

 

 

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Oui aux oméga 3 pour votre cerveau, mais ne négligez pas votre intestin !

Oui aux oméga 3 pour votre cerveau, mais ne négligez pas votre intestin !

Les oméga 3 sont connus pour leurs bienfaits en général notamment sur notre cerveau. Mais saviez-vous qu’une alimentation riche en oméga 3 pouvait influencer également notre microbiote intestinal? Notre intestin n’est-il pas notre deuxième cerveau? Intestin et cerveau sont étroitement liés. Il faut donc les chouchouter.

Lire notre article: Oméga 3 et microbiote intestinal

Le « microbiote » définit un ensemble de micro-organismes (bactéries, virus, champignons) qui vivent dans un environnement spécifique. Ainsi, il existe différents microbiotes au sein de notre organisme mais le plus prépondérant reste le microbiote intestinal avec pas moins de 100 000 milliards de bactéries qui tapissent la surface intestinale !

Le microbiote intestinal se forme dès la naissance

La flore intestinale se constitue dès le premier jour de la vie au contact de la flore vaginale lorsqu’il y a accouchement par voie basse ou au contact des micro-organismes de l’environnement en cas de césarienne. Lors des premières années de la vie, la composition de cette flore va évoluer qualitativement et quantitativement. Et cela sous l’influence de la diversification alimentaire, de la génétique, du niveau d’hygiène, des traitements médicaux et de l’environnement. Même si ensuite la composition de ce microbiote devient plus stable, plusieurs études ont montré que différents facteurs dont l’alimentation peuvent faire varier sa composition. Une alimentation riche en acides gras oméga 3, par exemple, a donc une influence positive pour notre cerveau mais également sur ce qui se passe dans notre intestin.

Ces bactéries intestinales sont essentielles aux intestins pour remplir leurs fonctions digestives et permettre d’assimiler des nutriments apportés par l’alimentation. De plus, il est désormais reconnu que le microbiote intestinal joue également des rôles dans les fonctions métaboliques, immunitaires mais aussi neurologiques.

Quelle est la relation entre intestin et cerveau ?

  • Intestin et cerveau: le cerveau, notre deuxième intestin

L’intestin est en communication perpétuelle avec le cerveau grâce à plusieurs voies nerveuses (sympathiques et parasympathiques) et sanguines. Ces voies permettent une communication bidirectionnelle entre cerveau et intestin. De plus, nous relevons que 80% des cellules nerveuses de l’intestin véhiculent l’information dans le sens intestin-cerveau. C’est pour cette raison que ce système nerveux qui relie cerveau et intestin est souvent qualifié de deuxième cerveau.

  • Intestin et cerveau: le microbiote intestinal et les maladies neuropsychiatriques

Depuis quelques années, des scientifiques étudient la relation entre la dysbiose (déséquilibre du microbiote intestinal) et le fonctionnement du cerveau et l’information transmise au système nerveux central.

Il s’avère que le rôle du microbiote est évoqué dans de nombreuses maladies neuropsychiatriques comme l’autisme, l’anxiété, la dépression ou la schizophrénie. Des chercheurs de l’INRA se sont intéressés au lien entre l’anxiété et le microbiote. Pour se faire, ils ont comparé dans une situation de stress le comportement de rats élevés de façon à ce qu’ils soient dépourvus de microbiote intestinal avec celui de rats « normaux ». Cette étude révèle que les rats dits « normaux » (avec un microbiote intestinal) manifestent moins de comportement de stress que les rats sans microbiote. Ainsi, ces recherches in vivo ont montré qu’il existe une relation entre le microbiote intestinal et la réactivité au stress.

Chez l’Homme, une étude a comparé la composition du microbiote intestinal de patients atteints de dépression à un groupe témoin. Elle a révélé des différences notables dans la composition du microbiote intestinal et montre la présence d’un déséquilibre de la flore chez les patients dépressifs.

Prendre soin de notre flore intestinale est donc essentiel pour être bien dans sa tête.

Lire notre article: Comment retablir son transit intestinal ?

  • Intestin et cerveau: Le stress synonyme de dysbiose ?

La partie émotionnelle de notre cerveau est en lien direct avec le système nerveux. Lorsque nous sommes en bonne santé, la flore commensale, qui protège nos cellules intestinales, est principalement composée de Lactobacillus et de Bifidobactéries. Cependant, certains facteurs comme le stress engendrent une dysbiose et l’équilibre est rompu. Certaines « bonnes » bactéries peuvent être détruites ou alors des bactéries dites « opportunistes » se multiplient jouant sur la perméabilité intestinale. Un stress chronique ou un épisode émotionnel intense sont parfois responsables de troubles digestifs.

Pour être bien dans sa tête et dans son corps, il est donc conseillé de chouchouter son microbiote intestinal et de prendre soin de son cerveau pour maintenir l’équilibre de cet écosystème. Un régime alimentaire équilibré et varié avec notamment la consommation régulière d’aliments riches en oméga 3 et en probiotiques appelés aussi ferments lactiques serait donc bon pour cerveau et intestin.

Lire notre article: DUOCAP la gélule idéale pour un double apport en oméga 3 et en ferments lactiques

 

  1. Armand Martine, Un nouvel organe : notre microbiote, Microbiote et Santé, Février 2015.
  2. Bourlioux, Current view on gut microbiota, Annales Pharmaceutiques Françaises, Volume 72, Janvier 2014, page 15-21.
  3. INRA, Dossier Microbiote, la révolution intestinale, Science et impact, 2017.
  4. Escalon Sebastian, Santé du cerveau : l’alimentation idéale pour chaque âge de la vie, INRA, décembre 2015.
  5. Institut national de la santé et de la recherche médicale, Microbiote intestinal et santé, février 2016.
  6. Tap Julien, Impact du régime alimentaire sur la dynamique structurale et fonctionnelle du microbiote intestinal humain, FAO, 2009.

DIOMEGA+ FERMENT LACTIQUE, complément alimentaire en oméga 3 et probiotiques

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Fabrication Française, un gage de qualité

Le marché des compléments alimentaires est en croissance en Europe et notamment en France. Les Français consomment de plus en plus de plantes, vitamines, minéraux et oméga 3 pour leur bien-être. La réglementation Française s'est durcie ces dernières années afin de...

Quels oméga 3 choisir pour avoir une bonne qualité ?

Les oméga 3 sont indispensables au fonctionnement normal de l'organisme pour la santé de nos yeux, notre coeur et notre cerveau. Présents dans les poissons gras et certaines huiles végétales, fruits secs et légumes, ils restent cependant encore trop peu présents dans...

Oméga 3 : comment en consommer plus et mieux ?

Contrairement aux idées reçues, les aliments "gras" sont indispensables pour notre santé. Cependant il faut savoir les sélectionner ! Le meilleur gras, celui à intégrer au maximum dans notre quotidien provient des acides gras polyinsaturés comme les oméga 3. Mais quel...