Comment améliorer sa mémoire et sa concentration ?

Comment améliorer sa mémoire et sa concentration ?

“Avoir une mémoire de poisson rouge” ou encore “avoir une mémoire d’éléphant” : autant d’expressions de la vie courante qui évoquent la mémoire. Et pour cause ! La mémoire est une des facultés de notre cerveau les plus indispensable. Elle permet de construire notre identité et de faire qui nous sommes.

Souvent la mémoire est associée à la concentration. Or, parfois, notre concentration peut nous faire défaut à cause de sollicitations extérieures, d’une petite forme physique ou encore d’une mauvaise hygiène de vie.

Aujourd’hui, nous vous expliquons donc ce qu’est la mémoire et la concentration mais surtout, comment en prendre soin et les améliorer !

La mémoire, une question de concentration ?

La mémoire est “la faculté de conserver et de (se) rappeler des choses passées et ce qui s’y trouve associé”1

Il existe quatre types de mémoires, qui fonctionnent à court ou long terme : la mémoire à court-terme, la mémoire épisodique, la mémoire sémantique et la mémoire procédurale. Chacune possède une spécificité.

La concentration quant à elle peut-être expliquée par l’effort par lequel, à un instant T, on applique nos facultés sur un objet déterminé. 

Alors, en quoi la mémoire et la concentration sont-elles liées ? Le processus de mémorisation est en fait conditionné par la capacité à se concentrer. En effet, si nous avons des difficultés à nous concentrer, il est alors peu probable de mémoriser efficacement…

Par chance, si vous estimez avoir des problèmes de perte de mémoire et de concentration, il existe des techniques de mémorisation pour les résoudre ! De plus, quelques conseils peuvent grandement vous aider.

Une bonne hygiène de vie pour améliorer sa mémoire ?

Le cerveau est un organe en perpétuelle évolution et il est possible de le faire travailler tout au long de sa vie ! Ainsi, la stimulation intellectuelle, le travail de mémoire et l’apprentissage peuvent augmenter le nombre de connexions entre les neurones.

En résumé, faites donc travailler votre mémoire ! Des exercices tels que le sudoku ou les mots croisés sont parfaitement indiqués. De plus, ils présentent l’avantage de vous poser un moment pour vous concentrer.

Car à l’heure actuelle, il est rare d’avoir des moments où nous nous concentrons à 100% sans sollicitation extérieure comme les écrans (télévision ou smartphone par exemple). Or, la sur-sollicitation est très mauvaise pour la concentration. 

C’est d’ailleurs pour cette raison que les spécialistes déconseillent aux enfants de moins de 3 ans d’être exposés aux écrans, période cruciale pour le développement de leur cerveau.

Faire travailler son cerveau pour améliorer sa mémoire et sa concentration ne veut pas dire être hyperactif ! Au contraire puisque l’ennui est bon pour le cerveau, ce dernier a besoin de rêvasser pour se construire. L’ennui aiguise en quelque sorte l’imagination et l’ingéniosité. Pratiquer des activités comme la relaxation ou le coloriage est particulièrement indiqué pour “libérer” son cerveau. 

De plus, le sommeil est indispensable au processus de mémorisation. C’est pendant votre sommeil que le cerveau assimile les informations mémorisées au cours de la journée. Trouvez donc des alternatives naturelles aux somnifères telle que la mélatonine par exemple.

En savoir plus : quel est le meilleur somnifère naturel ?

Pour finir, le cerveau se fatigue plus rapidement si vous n’avez pas une hygiène de vie correcte. Puisque le stress est l’ennemi numéro 1 de la mémoire et de la concentration, pratiquez une activité régulière pour le combattre !

Surveillez également votre alimentation car elle joue un rôle primordial sur la mémoire.

Le rôle de l’alimentation et des Oméga-3 pour la mémoire et la concentration ?

N’avez-vous jamais entendu plus jeune que le poisson est bon pour la mémoire ? Est-ce vraiment une idée reçue ?

Si l’on part du principe que le poisson, notamment les poissons gras, contiennent des acides gras Oméga-3 DHA et que ces derniers sont indispensables pour le développement du cerveau ; il ne s’agit pas d’une idée reçue…

Ainsi, nous l’évoquions plus haut, dans le cerveau, les informations circulent sous forme de messages électriques de neurones en neurones, appelés influx nerveux. Ce sont les fameuses connexions neuronales !

Si vous souhaitez protéger et entretenir vos neurones, consommer des Oméga-3 est particulièrement indiqué. De plus, des études canadiennes ont démontré que les Oméga-3 peuvent prévenir et limiter l’évolution de maladies dégénératives telles que les maladies de Parkinson ou d’Alzheimer. 

Aller plus loin : Oméga-3 et cerveau

Intégrez plus d’Oméga-3 dans votre alimentation ou pensez à la supplémentation. Associés à l’acide pantothénique (la vitamine B5), les Oméga-3 contribuent contribuent à la bonne vitalité intellectuelle !

Toutefois, si vous ressentez une intense fatigue et une réelle difficulté de mémorisation et/ou de concentration et que ces difficultés persistent, nous vous conseillons de consulter un spécialiste de la santé.

1 Définition Google

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Comment améliorer sa mémoire et sa concentration ?

“Avoir une mémoire de poisson rouge” ou encore “avoir une mémoire d’éléphant” : autant d’expressions de la vie courante qui évoquent la mémoire. Et pour cause ! La mémoire est une des facultés de notre cerveau les plus indispensable. Elle permet de...

TDAH adulte : comment s’en sortir ? Existe-t-il un traitement naturel ?

TDAH adulte : comment s’en sortir ? Existe-t-il un traitement naturel ?

Les enfants et les adultes présentant un Trouble de Déficit de l’Attention avec Hyperactivité (TDAH) sont déficients en oméga 3. Or, ces acides gras polyinsaturés sont des nutriments essentiels pour le bon fonctionnement du cerveau. Une supplémentation en oméga 3 représenterait-elle alors une alternative…. un « traitement naturel » pour remédier aux symptômes qui handicapent la vie d’un adulte souffrant de ce trouble ?

Qu’est-ce que le TDAH ?

Le TDAH correspond à un désordre neurobiologique et neuropsychologique qui apparaît à l’enfance puis continue chez l’adulte. Il est souvent diagnostiqué vers l’âge de 4 à 6 ans. La prévalence de ces troubles de comportement est de 3 à 5% des enfants d’âge scolaire. De plus, les garçons seraient plus touchés que les filles.

A l’enfance

Chaque enfant réagit différemment. Néanmoins, cette dysfonction se traduit souvent par une agitation motrice voire une hyperactivité, une impulsivité et une agressivité. L’enfant devient turbulent, hypersensible, avec un état dépressif et une hyperémotivité ainsi qu’un déficit de l’attention.

Le développement de l’enfant et la vie familiale deviennent alors plus compliqués. Ce désordre engendre des troubles d’apprentissage (dysgraphie, dysorthographie,…), des troubles du langage (dyslexie), une incapacité à résoudre certains problèmes,… De manière générale, les enfants et adolescents sont plus confrontés à des difficultés scolaires pouvant même aboutir à un échec scolaire. De même, certains enfants présentent aussi des troubles du sommeil.

Les origines de ce trouble sont encore mal identifiées. Toutefois, il est certain que le facteur génétique augmente le risque de TDAH. Ce dysfonctionnement est héréditaire (antécédents familiaux). Mais les facteurs environnementaux ont également un impact.

A l’âge adulte

En vieillissant, ce trouble perdure en général, essentiellement sur le plan psychologique. En effet, il existe un risque accru de dépression et de troubles anxieux chez les adultes atteints de TDAH.

Les personnes atteintes souffrent parfois de problèmes d’autonomie ou de difficultés d’organisation avec une tendance à la procrastination. Les conséquences peuvent aussi être d’ordre familial avec des tensions et des conflits sur le quotidien.

Le sujet atteint a souvent une mauvaise perception de son propre travail avec un manque de confiance en soi et d’estime de soi. Certains vont jusqu’à faire un burnout. Des individus prennent parfois certaines substances illicites (drogues) ou de l’alcool pour lutter contre les symptômes du TDAH menant parfois à une accoutumance. Elles doivent alors faire face à des problèmes d’addiction.

Relation entre TDAH et oméga 3

Le profil sanguin en acides gras essentiels est différent entre les enfants atteints de TDAH et les enfants non atteints. En effet, leur taux en oméga 3 est plus faible. Or, il est clairement établi qu’une déficience en EPA et DHA a des répercussions négatives sur le développement affectif et émotionnel chez les enfants hyperactifs. En parallèle, de nombreuses études ont démontré l’intérêt d’une supplémentation en oméga 3 chez les enfants TDAH pour réduire les symptômes.

La carence en EPA et DHA se prolonge aussi à l’âge adulte. Effectivement, les adultes atteints du TDAH ont également un niveau sanguin inférieur d’acide gamma-linolénique et d’acide alpha linolénique en comparaison aux « adultes sains ».

TDAH adulte traitement naturel ?

L’intérêt des oméga 3 dans le cadre de TDAH est donc clairement établi. Par prévention, il convient d’avoir un bon statut en omégas 3 pour le fonctionnement normal du cerveau. Ces AGE restent des constituants majeurs des membranes cellulaires (comme les neurones). Par conséquent, ils jouent un rôle majeur pour la santé mentale. En effet, ils favorisent les fonctions cognitives et donc l’activité cognitive à tout âge. Le DHA représente un stimulant naturel pour la mémoire et la concentration. Qui plus est, cet acide gras intervient sur la vitalité intellectuelle.

En conclusion, l’adoption d’un régime alimentaire enrichi en oméga 3 ou une supplémentation nutritionnelle peuvent donc être utiles chez les adultes atteints de TDAH ! N’hésitez pas à en parler avec votre médecin traitant.

 

Sources :
  • https://www.tdah-france.fr
  • Richardson AJ, Puri BK. A randomized double-blind, placebo-controlled study of the effects of supplementation with highly unsaturated fatty acids on ADHD-related symptoms in children with specific learning difficulties. Prog Neuropsychopharmacol Biol Psychiatry 2002;26(2):233-9.
  • Burgess JR, Stevens L, Zhang W, Peck L. Long-chain polyunsaturated fatty acids in children with attention-deficit hyperactivity disorder. Am J Clin Nutr 2000;71(1 Suppl):327S-30S.
  • Kidd PM. Attention deficit/hyperactivity disorder (ADHD) in children: rationale for its integrative management. Altern Med Rev 2000;5(5):402-28.
  • Siann N, Bryan J. Effect of Supplementation with Polyunsaturated Fatty Acids and Micronutrients on Learning and Behavior Problems Associated with Child ADHD. J Dev Behav Pediatr, 2007 Apr;28(2):82-91.
  • Irmisch G, Richter J, Thome J, et al. Altered serum mono- and polyunsaturated fatty acid levels in adults with ADHD. Atten Defic Hyperact Disord. 2013 Apr 6.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Combien de gélules Oméga-3 par jour ?

Les Oméga-3 ont de nombreux bienfaits reconnus sur notre santé. Ils sont indispensables et contribuent au fonctionnement normal de notre cerveau puisque les acides gras Oméga-3 sont des constituants majeurs des membranes de nos cellules ! De plus, ils sont importants...

Quelles sont les meilleures vitamines pour la fatigue physique et intellectuelle ?

Quelles sont les meilleures vitamines pour la fatigue physique et intellectuelle ?

Durant certaines périodes de notre vie, nous sommes sujets à un rythme de vie soutenu voire stressant qui cause une grande fatigue aussi bien physique qu’intellectuelle.

Cette fatigue peut s’installer au cours de révisions intensives, lorsque les dernières vacances sont loin derrière nous… Ces périodes peuvent être diverses et variées mais il est important de prendre soin de soi pour combattre les éventuelles agressions extérieures.

Pour lutter contre la grande fatigue et éviter l’épuisement – appelé burn out – nous abordons aujourd’hui les meilleures vitamines à consommer ainsi que quelques conseils de vie !

La vitamine C, grande star des vitamines ?

À première vue, lorsqu’on pense fatigue et vitamines, la vitamine C nous vient immédiatement à l’esprit !

Essentielles à notre bonne santé, une intense fatigue peut-être symptomatique d’une carence en vitamines, notamment en vitamine C.

La vitamine C ou acide ascorbique aide à prévenir les maladies car elle participe aux défenses immunitaires. C’est également un important antioxydant qui réduit les risques de maladies cardio-vasculaires !

Cependant, la vitamine C n’est pas la seule vitamine qui lutte contre la fatigue physique. La vitamine B3 ou acide nicotinique est indispensable à la production d’énergie dans nos cellules.

De plus, elle participe à la synthèse des acides gras. Hors, les acides gras Oméga-3 jouent un rôle primordial pour lutter contre la fatigue intellectuelle !

En savoir plus : comment éviter les coups de fatigue ?

Et les Oméga-3 dans tout ça ?

Les Oméga-3 sont tout simplement essentiels au fonctionnement de notre organisme. Puisque notre corps ne peut les produire lui-même, il est indispensable d’en consommer au quotidien.

Outre leur action préventive sur la santé notre coeur, les Oméga-3 permettent au cerveau de fonctionner normalement.

De plus, les Oméga-3 jouent un rôle sur l’équilibre nerveux, ils luttent également contre la fatigue à ce niveau. Si votre fatigue est également liée à une baisse de moral ou à une période particulièrement stressante, les Oméga-3 sont un véritable allié.

Pour conclure, ils permettent de lutter contre la fatigue intellectuelle !

Les vitamines et les Oméga-3 sont certes indispensables mais il ne faut pas négliger les minéraux tels que le potassium ou encore le magnésium.

Le premier, présent dans les fruits, les légumes et les légumineuses, est indispensable à la transmission de l’influx nerveux pour la contraction musculaire.

Le second, le magnésium, est particulièrement recommandé en cas de fatigue nerveuse. Il participe lui aussi à la transmission neuromusculaire de l’influx nerveux.

En d’autres termes, ces minéraux ne doivent pas être négligé si vous ressentez fatigue et stress intense !

Avoir une bonne hygiène de vie ?

On ne le répète jamais assez, une bonne hygiène de vie est essentielle pour être en bonne santé et lutter contre la fatigue au quotidien.

Pour être en forme et de bonne humeur, rien de mieux que de faire régulièrement de l’exercice !  De plus, les endorphines que sécrètent le corps après une activité physique aident à gérer le stress.

Outre une alimentation variée et la pratique d’une activité sportive régulière, le sommeil est l’allié numéro 1 pour lutter contre la fatigue, aussi bien physique qu’intellectuelle !

Si votre sommeil est perturbé durant une période particulièrement stressante, pensez à la mélatonine pour retrouver un cycle régulier et ainsi réparateur.

Aller plus loin : pourquoi la mélatonine est-elle indispensable au sommeil ?

Pour finir, faites attention à votre consommation de café ! Bien que stimulant et ainsi aidant à surmonter la fatigue de prime abord, la caféine qu’il contient fait concurrence à l’adénosine. L’adénosine est un élément chimique favorisant le sommeil. Or, plus on absorbe de caféine, moins il reste d’adénosine à l’heure du coucher

Finalement, nous conclurons comme toujours en attirant votre attention sur l’importance de consulter un médecin en cas de fatigue prolongée. Le manque de fer est la première cause de fatigue chez les femmes mais ne vous supplémentez pas seule, il peut être le signe d’une anémie par exemple.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Comment améliorer sa mémoire et sa concentration ?

“Avoir une mémoire de poisson rouge” ou encore “avoir une mémoire d’éléphant” : autant d’expressions de la vie courante qui évoquent la mémoire. Et pour cause ! La mémoire est une des facultés de notre cerveau les plus indispensable. Elle permet de...

Faites le plein de vitamines, minéraux et d’oméga 3 pour lutter contre le stress

Faites le plein de vitamines, minéraux et d’oméga 3 pour lutter contre le stress

Le stress est un mécanisme physiologique nous permettant de nous adapter et gérer différentes situations. Cependant, lorsqu’il s’installe et devient chronique, votre organisme s’épuise psychiquement et physiquement provoquant de multiples dérèglements et parfois même des maladies. Aujourd’hui, nos rythmes et modes de vie génèrent plus de soucis au quotidien. Le stress au travail est l’une des principales causes. En effet, selon une enquête récente (1), la France se place en 3ème position (19%) parmi les pays européens où les salariés se sentent stressés au quotidien, derrière l’Allemagne (20%) et la Pologne (25%). Alors comment réagir face à ce fléau et vivre plus sereinement ? Découvrez nos astuces pour combattre le stress naturellement.

Une alimentation adaptée pour mieux gérer son stress

Une assiette anti-stress, est-ce que cela existe??? Et bien oui ! Certains nutriments sont essentiels pour le bon fonctionnement du cerveau et ainsi aider à combattre cette « maladie » du siècle.

Plus d’oméga 3 pour lutter contre le stress

Pour se sentir bien dans sa tête, il est important de bien nourrir son cerveau. En effet, il a besoin d’éléments nutritifs pour rester en bonne santé comme les oméga 3. Pourquoi ? Tout simplement parce que notre cerveau est constitué d’au moins 5% d’oméga 3. Ces acides gras polyinsaturés sont indispensables pour la bonne marche du cerveau et jouent notamment un rôle majeur sur l’équilibre nerveux (2). Ils régulent la production des neurotransmetteurs de l’énergie et de la bonne humeur. Ils permettraient de ralentir la production de cortisol, l’hormone du stress (3).

La prise de compléments alimentaires oméga 3 pour lutter contre le stress est ainsi recommandée en cas de surmenage, de baisse de moral ou de burn-out. D’autant plus que notre alimentation occidentale est pauvre en EPA et DHA. Toutefois, pour une réelle efficacité sur le bien-être et la santé mentale, une dose minimale de 250 mg de DHA par jour est nécessaire.

DIOMEGA+ STRESS/SOMMEIL, complément alimentaire en oméga 3 et vitamines, magnésium et mélatonine

Le magnésium, le minéral anti-stress par excellence

Des oméga 3 pour lutter contre le stress, oui mais le magnésium reste aussi primordial. Effectivement, d’un côté, le stress engendre une perte accrue en magnésium. D’un autre côté, une déficience en magnésium augmente l’état de stress chez l’homme. C’est donc un cercle vicieux ! Par prévention, il est nécessaire de fournir un apport suffisant en magnésium au quotidien, soit 350 mg par jour. Or, plus deux tiers des Français présentent un déficit en magnésium ! Une petite cure de magnésium s’avère donc plus qu’utile en cas de période de stress.

Des vitamines B

Certaine vitamines du groupe B sont indispensables pour le fonctionnement du système nerveux. Les vitamines B6, B9 et B12 sont recommandées en cas de stress car elles contribuent à une fonction psychologique normale et à réduire la fatigue.

L-tryptophane

Pour les personnes dont leur état de stress est associé à des troubles du sommeil, faites le plein de tryptophane ! Cet acide aminé est un précurseur de la sérotonine, un neurotransmetteur jouant un rôle dans la réponse au stress. On en trouve essentiellement dans les fromages comme le gruyère, la mozzarella et le parmesan, les graines de fenouil, de sésame et de fenugrec, les amandes, l’avocat, l’avoine et le sarrazin.

Des techniques de relaxation

En plus de la micronutrition, il existe de nombreuses techniques de relaxation et méthodes pour que votre esprit et votre corps soient de nouveau en harmonie :  yoga, méthode Pilates, sophrologie, méditation, Qi Gong, stretching, tai-chi-chuan… Le mieux est d’essayer et d’évaluer la discipline qui vous convient le mieux.

Le stress n’est pas une fatalité. Dans un premier temps, écoutez les premiers signes d’alerte de votre corps pour agir à temps et éviter le burn-out. Dans un second temps, évitez au mieux certaines situations qui engendrent un stress supplémentaire. Afin de se sentir mieux et de passer ce mauvais cap, prenez soin de vous et écoutez-vous. Enfin, consommez plus de tryptophane, de magnésium et d’oméga 3 pour lutter contre le stress.

Sources :

  1. Enquête The Workforce View in Europe 2019
  2. O’Brien JS, Sampson EL. Lipid composition of the normal human brain: gray matter, white matter, and myelin. J Lipid Res. 1965 Oct;6(4):537-44.
  3. Delarue J et al., Fish oil prevents the adrenal activation elicited by mental stress in healthy men. Diabetes Metab. 2003 Jun;29(3):289-95.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Combien de gélules Oméga-3 par jour ?

Les Oméga-3 ont de nombreux bienfaits reconnus sur notre santé. Ils sont indispensables et contribuent au fonctionnement normal de notre cerveau puisque les acides gras Oméga-3 sont des constituants majeurs des membranes de nos cellules ! De plus, ils sont importants...

Comment éviter les coups de fatigue: remèdes contre la fatigue ?

Comment éviter les coups de fatigue: remèdes contre la fatigue ?

De nos jours, les Français se plaignent de plus en plus d’être fatigués. Physique ou nerveuse, la fatigue s’installe progressivement en cas d’une mauvaise qualité de vie, de déséquilibre alimentaire, de manque de sommeil, de surcharge pondéral, d’un épisode infectieux… Elle se manifeste souvent par une perte d’énergie, une baisse de moral, un stress, des troubles de l’attention, une certaine irritabilité… Ce mal est très répandu ! Pourtant, un changement de vos habitudes peut facilement vous aider à garder votre peps. Certains remèdes contre la fatigue sont aussi efficaces pour retrouver vitalité et forme.

Bien dormir, c’est essentiel pour lutter contre la fatigue

Le sommeil est au centre de la santé et de la vitalité ! En effet, il est important de bien dormir pour recharger ses batteries et éviter les coups de fatigue en pleine journée. La moyenne pour avoir une nuit réparatrice est entre 7h et 9h mais cela dépend de chaque individu. L’important, c’est d’adopter un rythme régulier et d’écouter son corps. Certains signes comme les bâillements et la sensation de paupières lourdes à la tombée de la nuit doivent vous alerter pour aller vous coucher. Lorsque la lumière tombe, votre cerveau sécrète une hormone appelée mélatonine qui vous aide à vous endormir. Cependant, avec l’âge, le corps en synthétise de moins en moins ce qui peut provoquer des perturbations dans le sommeil. Une supplémentation en mélatonine est alors très bénéfique pour réduire le temps d’endormissement avec seulement 1 mg par jour.

Adoptez une alimentation saine anti-fatigue

  • Evitez les repas trop copieux car manger en excès augmente la fatigue – en cas de petite faim au cours de la journée, prenez une collation
  • Limitez votre consommation d’aliments glucidiques raffinés
  • Augmentez votre consommation d’aliments riches en fibres
  • Evitez les produits préparés industriels
  • Buvez plus d’eau et consommez moins de café et d’alcool
  • Choisissez les bonnes graisses : réduisez votre consommation d’acides gras saturés et mangez plus d’aliments riches en oméga 3

En parallèle, il est conseillé de pratiquer une activité physique régulière ou au moins de marcher 30 minutes par jour pour rester en bonne santé.

Utilisez des remèdes contre la fatigue

En cas de fatigue chronique, bien dormir ne suffit pas toujours. Votre organisme a besoin d’un petit coup de boost pour retrouver toute son énergie. Pourquoi ne pas tenter une cure de vitamines et minéraux et/ou d’oméga 3 qui constituent des remèdes contre la fatigue physique et psychique.

Les vitamines et minéraux

Les vitamines et les minéraux sont essentiels pour une bonne santé. Certains micronutriments jouent un rôle clé pour booster son corps comme la vitamine C et les vitamines du groupe B. La fatigue peut être aussi due à un déficit en magnésium. En effet, sans le savoir, un grand nombre de Français ne consomme pas suffisamment de magnésium dans leur alimentation. De plus, certains facteurs comme le stress requièrent des besoins plus accrus en magnésium. Ce minéral est pourtant indispensable pour garder la forme. Il intervient notamment dans la transformation en énergie des protéines, des lipides et des glucides. Il agit aussi sur la transmission de l’influx nerveux. Une cure de magnésium est donc recommandée en cas de fatigue nerveuse.

Les oméga 3

En cas de fatigue liée à une baisse de moral ou de stress, les oméga 3 représentent votre meilleur allié ! En effet, le cerveau renferme une quantité importante de lipides et notamment de DHA. Cet acide gras essentiel contribue au fonctionnement normal du cerveau avec une prise journalière de 250mg de DHA. Sachant que les Français sont majoritairement déficients, des gélules oméga 3 sont conseillées pour votre bien-être et votre santé mentale.

DIOMEGA+ STRESS/SOMMEIL, complément alimentaire en oméga 3 et vitamines, magnésium et mélatonine

Les plantes

Certaines plantes sont aussi très intéressantes pour lutter contre la fatigue. D’un côté, vous avez les plantes aux propriétés sédatives favorisant le sommeil comme la Valériane, la Camomille, la Passiflore, l’Escholtzia, l’Aubépine… D’un autre côté, les plantes toniques et adaptogènes comme le Ginseng et l’Eleuthérocoque vous redonnent un gain d’énergie ! Il existe de nombreuses solutions naturelles pour faire face à une asthénie. Et vous, quels sont vos remèdes contre la fatigue ?

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Combien de gélules Oméga-3 par jour ?

Les Oméga-3 ont de nombreux bienfaits reconnus sur notre santé. Ils sont indispensables et contribuent au fonctionnement normal de notre cerveau puisque les acides gras Oméga-3 sont des constituants majeurs des membranes de nos cellules ! De plus, ils sont importants...

Existe-t-il un traitement naturel pour la perte de mémoire ?

Existe-t-il un traitement naturel pour la perte de mémoire ?

La perte de mémoire correspond à l’incapacité ou la difficulté à mémoriser un fait nouveau ou encore à retrouver un souvenir. Le cerveau étant le siège de notre mémoire, il est important de le préserver et de bien le nourrir. En effet, certains nutriments sont essentiels pour entretenir nos fonctions cérébrales et ainsi maintenir la santé de notre cerveau.

Les causes de la perte de mémoire

Par définition, la mémoire représente la faculté de conserver et de restituer les choses passées. C’est un processus biologique qui se déroule au niveau des neurones afin de permettre à l’être humain de stocker les informations et de les redonner. Cependant, certains facteurs peuvent engendrer une perte de mémoire passagère ou transitoire comme :

  • le manque de sommeil et la fatigue
  • le stress, la dépression, ou les troubles émotionnels
  • certaines carences nutritionnelles comme les oméga 3, les vitamines du groupe B, le fer,
  • la prise excessive de drogue, d’alcool, de médicaments ou encore le tabac

La perte de mémoire peut aussi devenir permanente en cas de maladies neurologiques graves comme la maladie d’Alzheimer. Ces troubles se manifestent la plupart du temps par des difficultés d’apprentissage, des baisses de concentration, des absences,… Et cela a un impact négatif sur la qualité au quotidien. Alors existe-t-il des solutions simples et naturelles pour éviter l’apparition de ces pertes de mémoire passagères ?

Un traitement naturel contre la perte de mémoire ?

La nutrition joue un rôle majeur pour la santé de notre cerveau et le maintien de son fonctionnement normal. Bien se nourrir avec un régime varié et équilibré et une bonne hydratation sont des gestes simples du quotidien permettant de prévenir certains troubles de mémoire. Les fruits et les légumes sont notamment des aliments alliés pour nos capacités de mémorisation. Effectivement, ils sont riches en antioxydants et protègent ainsi les neurones contre l’oxydation. Toutefois, le cerveau a des besoins spécifiques en certains nutriments pour une performance optimale en particulier en oméga 3, en vitamines B et en fer.

 

Les oméga 3

Notre cerveau est principalement composé de corps gras. En effet, la myéline, qui entoure et protège nos cellules nerveuses, comprend 70 % de lipides. Cette gaine renferme notamment une quantité importante en oméga 3. Elle intervient dans la connexion entre les synapses et favorise l’influx nerveux. Pour cette raison, les oméga 3 sont indispensables à la santé du cerveau. En effet, un apport insuffisant en DHA et EPA est néfaste pour la santé mentale. Un manque d’oméga 3 a des répercussions négatives sur la structure et la composition des membranes des neurones, ce qui affecte la chimie du cerveau. Pour le bon fonctionnement du cerveau, il est donc conseillé de consommer plus d’aliments riches en oméga 3 comme les poissons gras, les fruits oléagineux, certaines huiles végétales (noix, lin, colza…)…  En complément, des capsules à base d’huiles de poissons riches en oméga 3 aident aussi à augmenter son apport en DHA.

DIOMEGA+ VITALITE INTELLECTUELLE, complément alimentaire en oméga 3 et vitamines, magnésium et zinc

Les vitamines B

Certaines vitamines du groupe B sont essentielles pour nos capacités à mémoriser. Les vitamines B1, B2, B3, B6, B8 et B12 contribuent à une fonction cognitive normale et au fonctionnement normal du système nerveux. Quant à la vitamine B5, elle contribue à la performance intellectuelle. Pour renforcer votre apport en vitamines B, une cure de levure de bière est recommandée ou encore un complément vitaminique adapté à vos besoins.

Le fer

Le fer intervient également au niveau de nos facultés de mémorisation. En effet, il contribue à une fonction cognitive normale et au transport normal de l’oxygène dans l’organisme. Par conséquent, une anémie peut avoir des répercussions sur nos performances intellectuelles. Pour information, les aliments riches en fer sont la viande rouge, les abats, les mollusques, les légumes verts et les légumineuses. Pensez donc à bien nourrir votre cerveau ! En cas de perte de mémoire plus prolongée, n’hésitez pas à consulter votre médecin. Et vous quelles sont vos astuces pour faire travailler votre mémoire ?

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Combien de gélules Oméga-3 par jour ?

Les Oméga-3 ont de nombreux bienfaits reconnus sur notre santé. Ils sont indispensables et contribuent au fonctionnement normal de notre cerveau puisque les acides gras Oméga-3 sont des constituants majeurs des membranes de nos cellules ! De plus, ils sont importants...