Oméga 3 et cerveau : quels bénéfices pour les personnes âgées ?

Oméga 3 et cerveau : quels bénéfices pour les personnes âgées ?

Oméga 3 et cerveau : on entend souvent dire que DHA est conseillé pour le fonctionnement du cerveau chez les personnes âgées. Pourquoi ? Existe-il une corrélation entre oméga 3, concentration, mémoire et déclin cognitif ?

Le lien entre oméga 3 et cerveau

Les oméga 3 sont des acides gras dits essentiels pour l’homme. L’organisme n’est pas capable de les synthétiser en quantité suffisante. Ils doivent donc être apportés par l’alimentation ou par le biais de compléments alimentaires oméga 3.

DHA et cerveau

Le DHA est un acide gras polyinsaturé à longue chaîne naturellement présent dans le cerveau. La concentration en DHA est très élevée dans les régions cérébrales les plus riches en synapses et en neurones. Cet oméga 3 constitue 30% à 40% de tous les acides gras polyinsaturés dans la matière grise cérébrale. Le DHA est essentiel au bon développement du cerveau humain.

DIOMEGA+ VITALITE INTELLECTUELLE, complément alimentaire en oméga 3 et vitamines, magnésium et zinc

En effet, ce dernier est impliqué dans de multiples fonctions cérébrales (activité enzymatique au niveau des membranes des cellules, production et activité de neurotransmetteurs…). Tous ces effets tendent à favoriser la perméabilité de la membrane neuronale, l’activité des neurones mais aussi leur vitesse de réponse.

Le DHA est essentiel à tout âge mais diminue avec l’âge.

Cet oméga 3 joue un rôle dans le fonctionnement cognitif tout au long du cycle de vie, à partir de la conception jusqu’à la fin de la vie. Les concentrations en DHA augmentent progressivement à partir du dernier trimestre de la grossesse jusqu’à des niveaux records à l’âge de 2 ans. Par conséquent, les femmes enceintes doivent apporter suffisamment d’oméga 3 pour le développement optimal du cerveau de leur bébé. Les taux de DHA semblent se stabiliser plus tard dans l’enfance et à l’âge adulte. Par contre, ils tendent à diminuer au cours du vieillissement.

Oméga 3 et santé mentale

Chez les personnes ayant une déficience cognitive reconnue, cette diminution en DHA a également été relevée de manière plus prononcée. Le taux de DHA sérique, observé chez des patients atteints de la maladie d’Alzheimer, était 60% à 70% moins élevé au niveau cérébral en comparaison avec d’autres personnes en bonne santé du même âge. Les faibles taux sériques en DHA semblent ainsi être associés à des troubles cognitifs.

Des études prospectives associaient la consommation de poissons riches en oméga 3 avec un risque moindre de développement de la maladie d’Alzheimer. Le DHA pourrait jouer un rôle dans la prévention de cette maladie et être impliqué dans la physiopathologie.

Lire notre article: Peut-on parler de traitement naturel pour Alzheimer ?

Selon la célèbre étude Framingham1, de faibles taux plasmatiques de phosphatidylcholine et de DHA seraient associés à une augmentation du risque de développer la démence.

Une méta-analyse poussée (The Cochrane Library – études entre 2006 et 2012) a examiné les effets des oméga-3 sur la prévention de la démence et des troubles cognitifs. Les résultats indiquent que les oméga-3 peuvent avoir un effet protecteur significatif contre le risque de démence et le déclin cognitif lié à l’âge. En outre, ils présentent très peu d’effets indésirables. En effet, ceux-ci se limitent à de légers troubles gastro-intestinaux.

Oméga 3 et vieillissement cérébral

Une étude scientifique, appelée MIDAS2, randomisée, en double aveugle, contre placebo a été menée sur 485 personnes aux Etats-Unis. Les participants, âgés de plus de 55 ans, souffraient de troubles de mémoire liés au vieillissement normal. Cela se traduisaient par des oublis et des difficultés d’apprentissage. Mais aucune maladie neurodégénérative telle que la maladie d’Alzheimer n’avait été diagnostiquée. Un groupe a reçu un supplément de 900 mg / jour de DHA et l’autre groupe le placebo pendant 24 semaines. Après cette période de 6 mois, le groupe supplémenté en DHA a vu une amélioration significative de ses facultés cognitives en comparaison au groupe placebo. Ses tests d’apprentissage étaient significativement améliorés. De plus, aucun effet indésirable lié à la supplémentation n’avait été enregistré. Il a été conclu que le DHA pourrait avoir des effets bénéfiques dans l’apprentissage et la mémoire dans le déclin cognitif associé à l’âge.

Oméga 3 et cerveau chez les seniors

L’ANSES3 met en avant que le DHA joue un rôle dans le fonctionnement cérébral chez le sujet adulte et au cours du vieillissement. L’agence suggère un effet positif sur le maintien de la santé mentale (dépression, démence dont maladie d’Alzheimer).

L’EFSA (Autorité Européeenne de Sécurité des Aliments) valide aussi l’intérêt nutritionnel du DHA sur le fonctionnement normal du cerveau sous réserve d’une consommation de 250 mg par jour.

En conclusion, il est clairement établi que le DHA est indispensable au bon fonctionnement du cerveau. Il est donc essentiel d’en apporter suffisamment afin de répondre aux besoins de l’organisme tout au long de sa vie.

  • Sources :
    • Javier Olivera-Pueyo, et al. Dietary supplements for cognitive impairment. Actas Esp Psiquiatr 2017;45(Suppl. 1):37-47.
    • 1- Schaefer EJ, Bongard V, Beiser AS, Lamon-Fava S, Robins SJ, Au R, et al. Plasma phosphatidylcholine docosahexaenoic acid content and risk of dementia and Alzheimer disease: the Framingham Heart Study. Arch Neurol. 2006;63:1545–50.
    • 2- Yurko-Mauro K, McCarthy D, Rom D, Nelson EB, Ryan AS, Blackwell A, et al. MIDAS investigators. Beneficial effects of docosahexaenoic acid on cognition in age-related cognitive decline. Alzheimers Dement. 2010;6(6):456–64.
    • https://www.anses.fr/fr/content/les-acides-gras-om%C3%A9ga-3

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Bien vieillir – a quoi servent les oméga 3 ?

Bien vieillir est synonyme de bonne santé. Par conséquent, adopter une bonne alimentation va de pair. En effet, il est nécessaire de suivre un régime alimentaire sain et équilibré dans la prévention des troubles de santé chez l’homme. Vous apportez ainsi à votre...

Vacances: profitez-en pour faire une cure d’oméga 3 !

Que vous partiez en vacances ou non, la période estivale est idéale afin de ralentir le rythme, relâcher la pression et recharger ses batteries ! Et si vous en profitiez pour faire une cure d'Oméga-3 ? Édulcorez vos repas et pensez aussi à un complément oméga 3. L’été...

Travail de nuit: les compléments indispensables pour gérer son sommeil

Travail de nuit: les compléments indispensables pour gérer son sommeil

Infirmières, médecins, agents de sécurité, transport de personnes, restaurateurs…. la liste est longue ! De nombreux métiers impliquent un travail de nuit et se pratiquent en horaires décalés, ce n’est pas forcément facile à gérer au quotidien. Travail de nuit et santé: quels sont les impacts ?

En effet, ces métiers supposent des horaires différents de repas et de sommeil pendant les jours de travail. Cependant pour avoir une vie sociale normale, il faut ensuite se remettre sur un rythme « classique ».

Pas forcément évident lorsque l’on pratique ces métiers à horaires décalés. En effet, notre horloge biologique est constamment déréglée et la fatigue se fait plus présente.

Lorsque notre corps n’arrive plus à suivre, la supplémentation est une bonne solution.

Les compléments en nutriments comme les oméga 3, en vitamines, et en minéraux peuvent contribuer à réduire la fatigue.

DIOMEGA+ STRESS/SOMMEIL, complément alimentaire en oméga 3 et vitamines, magnésium et mélatonine

Travail de nuit et santé: pourquoi sommes-nous plus fatigués ?

Notre horloge interne bousculée par les horaires décalés

Travail de nuit et santé: quels sont les impact sur notre horloge interne ? Notre horloge interne ou parfois appelée horloge biologique est un élément de notre organisme qui génère un certain nombre de réactions biologiques régulées par des cycles.

Lorsque cela concerne des phénomènes cycliques, on parle également de rythme circadien, c’est-à-dire sur une durée avoisinant les 24 heures.

Son centre de régulation se situe au niveau de l’hypothalamus, une glande localisée au niveau de notre cerveau.

À quoi sert cette horloge interne ? Elle régit notre organisme sur de nombreux points tels que la température corporelle mais également, le sommeil !

Indispensable à notre fonctionnement, elle régule les cycles de notre sommeil avec l’aide de la lumière du jour (et son absence) et la sécrétion de la mélatonine que cela induit.

Lire notre article: Pourquoi la mélatonine est-elle indispensable au sommeil ?

Travail de nuit et santé: quels sont les effets des horaires décalés sur notre corps?

Chez certaines personnes, notamment celles à l’écoute de leur corps, ces changements d’heures réguliers peuvent désynchroniser le rythme de l’horloge interne.

Cette désynchronisation entraîne des troubles de l’organisme comme une fatigue persistante, une mauvaise qualité de sommeil ou des insomnies, des troubles de l’humeur allant jusqu’à la dépression et un manque d’appétit.

Les changements d’heures de « coucher » sont considérés comme encore plus néfastes sur la santé que le décalage horaire lié aux changement de fuseaux lors d’un voyage par exemple.

En effet, ce changement d’heure n’est pas lié à un changement d’activité comme c’est le cas lors d’un voyage.

De plus, changer constamment l’heure des repas, l’heure du réveil et du couché enlève des repères indispensables à notre rythme circadien ! Notre corps a donc du mal à se remettre.

Comment ne plus être fatigué lorsque l’on travaille de nuit ?

Travail de nuit et santé: un apport en oméga 3 pour un cerveau en forme !

Afin de contrer les effets néfastes de ces changements d’heures trop fréquents sur notre santé, il peut être intéressant d’assurer un apport suffisant en Oméga-3 pour nourrir son cerveau en bon gras.

En effet c’est le cerveau qui régit le sommeil. Et un cerveau bien nourri est un cerveau qui transmet les bonnes informations à notre corps. Un corps en bonne santé supportera plus facilement les variations d’horaires.

Lire notre article: Le cerveau, maitre du sommeil.

On trouve notamment des oméga 3 dans les poissons gras, les huiles végétales (lin, colza…), les légumes verts à feuilles foncées, fruits secs (noix…) …

Cependant, il n’est pas forcément évident de penser à son alimentation surtout lors d’un travail de nuit car les horaires de repas sont différents.

Il peut donc être intéressant de passer par la supplémentation pour être sûr d’apporter à notre corps la dose quotidienne recommandée en oméga 3 de 250 mg.

Lire notre article: Quel complément oméga 3 choisir ?

Additionner oméga 3, vitamines B6, B9 et B12 et magnésium pour la fatigue

Certaines vitamines B sont connues pour leur contribution au fonctionnement normal de notre système nerveux mais également pour leurs actions sur la fatigue. Il en est de même pour le magnésium.

On trouve du magnesium et des vitamines B6, B9 et B12 dans les abats, les légumineuses, les légumes verts, les fruits à coques, certains poissons, certaines viandes….

Prendre un supplément d’oméga 3, de magnésium et de vitamines est donc une solution pour réduire la fatigue.

Un supplément en mélatonine aide à réduire le temps d’endormissement

La mélatonine est l’hormone produite par notre cerveau qui agit sur l’endormissement. Elle est généralement produite à la tombée de la nuit lorsque l’on a un rythme « normal ».

Lors d’un travail de nuit, notre corps est déréglé et la mélatonine n’est pas produite au moment où l’on souhaite s’endormir. Un supplément en mélatonine peut donc être intéressant pour réduire le temps d’endormissement. A prendre évidemment au bon moment, c’est à dire une heure avant d’aller se coucher.

Découvrez DIOMEGA STRESS/SOMMEIL, le seul complément alimentaire qui regroupe dans une même gélule oméga 3, magnésium, vitamines B6, B9 et B12 et mélatonine. et contribue ainsi au fonctionnement normal du cerveau et du système nerveux, à réduire la fatigue et à réduire le temps d’endormissement.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

La dépression hivernale : les solutions naturelles !

La dépression hivernale : les solutions naturelles !

On entend souvent parler de la dépression hivernale à la télévision ou dans les magazines sans qu’elle soit vraiment expliquée. Pourtant, il s’agit d’un phénomène courant qui peut affecter jusqu’à 20% de la population soit près d’une personne sur cinq !

Nous vous expliquons ce qu’est cette dépression saisonnière et nous vous apportons nos astuces et solutions naturelles pour lutter efficacement contre elle. Quelque chose nous dit que les Oméga-3 n’y seront pas pour rien…

Qu’est-ce que la dépression hivernale ?

Les jours qui raccourcissent, la grisaille et le froid, le manque de lumière…. Autant de caractéristiques de l’automne et de l’hiver qui peuvent affecter notre moral.

En effet, chez certaines personnes, cela peut même conduire à une dépression ! Comment un changement de saison peut-il conduire à une dépression dite hivernale ?

Avant tout, il faut savoir que la lumière affecte notre cerveau. La luminosité joue notamment un rôle sur l’humeur et sur les rythmes circadiens. Nous vous l’avions expliqué dans notre article sur le décalage horaire, le rythme circadien est notre rythme biologique qui suit l’alternance jour et nuit.

Hors, la luminosité naturelle est 10 à 25 fois inférieure entre une journée d’été et une journée d’hiver ! De quoi perturber notre sérieusement notre rythme biologique…

Les symptômes d’une dépression hivernale sont semblables à ceux d’une dépression dite classique : fatigue chronique, sommeil perturbé, baisse d’énergie, stress, modification de l’appétit, etc.

Quelles astuces pour la combattre la dépression hivernale ?

La luminothérapie peut-être une solution pour pallier au manque de lumière. Cette thérapie à base de lumières est un traitement médical désormais reconnu pour lutter contre la dépression hivernale.

Ainsi, de nombreuses marques ont compris ce besoin de lumière artificielle blanche dite à large spectre qui imite la lumière du soleil et proposent de nombreux modèles. Ils peuvent par exemple vous permettre d’éclairer correctement votre intérieur.

Cependant, la lumière artificielle ne suffit pas ! En effet, rien ne remplace les bénéfices de la lumière naturelle. Nous vous conseillons donc de prendre l’air au moins 1h par jour, y compris en hiver et en particulier les jours de grisaille.

Et pourquoi ne pas pratiquer une activité sportive en extérieur pour profiter des effets bénéfiques du sport à la lumière naturelle ? Les hormones sécrétées pendant et après une activité sportive vous aideront à combattre la dépression et à vous sentir plus relaxé.

Et si le remède était dans notre assiette ?

Pourquoi dans certains pays où il y a très peu de luminosité en hiver, comme par exemple les pays nordiques, les habitants subissent peu de dépression hivernale ?

Certains chercheurs pensent que la réponse se trouve dans leurs assiettes : ils consomment suffisamment de poissons gras et de fruits de mer !

Ainsi, leurs apports en acides gras Oméga-3 EPA et DHA sont suffisants et participent à lutter contre la dépression hivernale. Il est recommandé d’en consommer au moins 1 à 2 fois par semaine.

Si vous ne consommez pas de poisson, pensez-donc à vous supplémenter au cours de l’hiver.

Pour finir, nous vous livrons notre bonus naturel pour lutter contre la dépression hivernale : un petit carré de chocolat noir chaque jour. Un véritable antidépresseur naturel !

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Nos conseils pour éviter le burn-out

Notre article du jour va s’intéresser au burn-out, traduit en français par un syndrome d’épuisement professionnel. De nombreux articles explicatifs qualifient le burn out de “mal professionnel de notre siècle”. Il est vrai que le monde professionnel a...

Voyage: Se remettre du décalage horaire.

Aujourd'hui on voyage de plus en plus fréquemment et parfois à plusieurs fuseaux horaires de chez nous. Cela est parfois difficile à gérer pour notre corps car notre horloge interne est bouleversée. Comment lutter contre le décalage horaire ? Il existe des compléments...

Pourquoi la mélatonine est-elle indispensable au sommeil ?

Tout le monde le sait, le sommeil est essentiel pour l’équilibre et le bon fonctionnement de notre organisme. Dormir interfère non seulement sur notre bien-être physique mais aussi sur nos fonctions mentales, cognitives et intellectuelles. Notre sommeil est structuré...

Nos conseils pour éviter le burn-out

Nos conseils pour éviter le burn-out

Notre article du jour va s’intéresser au burn-out, traduit en français par un syndrome d’épuisement professionnel.

De nombreux articles explicatifs qualifient le burn out de “mal professionnel de notre siècle”. Il est vrai que le monde professionnel a beaucoup évolué au siècle dernier et qu’il est difficile de cerner les conséquences sur notre santé de ces nouveaux métiers…. Pourtant, le burn out est un syndrome à prendre au sérieux car il peut avoir de graves conséquences.

Nous vous conseillons pour vous aider à reconnaître, prévenir et soigner le burn out.

Qu’est-ce que le burn-out ?

D’origine anglophone, l’expression burn-out pourrait se traduire par consumer ou brûler. L’idée mise en avant est que nous nous consumons de l’intérieur, rongés par le stress au travail. Une métaphore que reprend la psychologue Catherine Vasey, auteure d’un livre sur le burn-out1. Pour elle, le burn-out « c’est une usure à petit feu qui trouve sa source dans le cadre professionnel ».

Ainsi, sous la pression d’un stress chronique, l’individu ne parvient plus à gérer son quotidien et notamment son quotidien professionnel. Il perd alors son énergie, sa motivation et son estime décline de par un sentiment d’incapacité.

Ce stress peut-être en effet provoqué par une surcharge de travail importante ou par une pression (pression des résultats ou hiérarchique par exemple).

En soi, le stress n’est pas néfaste. Il s’agit d’une réaction de notre corps pour nous mettre en alerte le temps d’une situation périlleuse ou dangereuse. Il devient nocif lorsqu’il perdure avec des conséquences pour notre corps et notre mental. Lorsqu’il est présent 24h/24, s’ensuit alors un épuisement émotionnel et physique.

Comment le reconnaître ?

Très souvent, les personnes souffrant de burn-out s’en rendent compte lorsqu’elles craquent. En d’autres termes, une énième situation, pourtant acceptée jusqu’alors, est alors impossible à encaisser de nouveau. Comme un sentiment de trop plein !

Ainsi, les principaux symptômes d’un burn-out sont les suivants : très grande fatigue, manque de sommeil, irritabilité voire agressivité, hypersensibilité, difficulté à se concentrer… Bien entendu, les symptômes diffèrent d’un individu à l’autre. Ils peuvent également apparaître de manière physique : maux de tête, maux d’estomac, douleurs lombaires… Quand le mental a besoin de s’exprimer, il passe parfois par le physique !

C’est pourquoi ces symptômes ne sont pas à prendre à la légère ! Il n’est en effet absolument pas normal de les ressentir au quotidien.

Prévenir et soigner le burn-out

Des conseils généralisés ne sont certes pas suffisants pour prévenir et soigner un burn-out, mais ils sont des béquilles indispensables au rétablissement de la personne.

Tout d’abord, il est important de se faire aider lorsque l’on souffre du syndrome d’épuisement professionnel. Il est important d’en parler à son médecin qui saura vous conseiller sur une aide psychologique. En effet, en parler afin de prendre du recul est indispensable ! De plus, votre médecine du travail est également à même de vous apporter des solutions.

Vous ne devez pas négliger votre vie privée ! Celle-ci contrebalance votre vie au travail. Ainsi, accordez-vous du temps pour prendre soin de vous. Il est important de garder l’équilibre entre le physique et le mental. Pratiquez une activité sportive vous aidera par exemple à relâcher la pression.

Pensez à votre alimentation. Le stress et le manque de temps peuvent faire sauter des repas. Prenez le temps de bien manger, votre corps vous en remerciera ! Mangez des aliments riches en Oméga-3 qui ont une action bénéfique sur le stress et le sommeil.

Pour finir, votre cerveau et votre corps ont besoin d’un sommeil de qualité pour récupérer correctement. Si vous avez des troubles du sommeil, pensez à la supplémentation. Faites-vous alors correctement conseiller pour trouver la supplémentation idéale. Pensez ainsi aux compléments composés d’Oméga 3, de magnésium et de mélatonine. Ces éléments favorisent le sommeil et aident à mieux gérer son stress. En fin de compte, concernant le stress du burn-out, une petite aide naturelle pour le gérer n’est jamais de trop !

 

1 Burn-out : le détecter et le prévenir (Editions Jouvence, 2007)

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Huile de poisson : pourquoi en consommer ?

Une alimentation de type méditerranéenne favorise la consommation d’huiles végétales, notamment la très prisée huile d’olive. Les huiles végétales sont excellentes pour la santé, notamment lorsque celles-ci sont riches en Oméga-3. Cependant, les huiles végétales ne...

La tendance snack healthy !

Depuis plusieurs décennies, les snacks ont fait leur apparition dans notre alimentation pour prendre une place de plus en plus grandissante dans notre consommation. Qu’ils soient pour les petits à l’heure des récréations ou lors des sorties scolaires mais...

Rentrée scolaire: faites le plein en oméga 3 pour la vitalité intellectuelle !

Rentrée scolaire: faites le plein en oméga 3 pour la vitalité intellectuelle !

Chaque rentrée des classes est moment éprouvant aussi bien pour les enfants que pour​ ​les​ ​parents.​ ​En​ ​effet,​ ​il​ ​faut​ ​reprendre​ ​le​ ​rythme​ ​petit​ ​à​ ​petit… Chaque enfant étant différent, il est important de veiller à ce que les changements de rythme ne les affectent pas de manière déraisonnable. Un tel bouleversement peut avoir des effets sur la fatigue physique et nerveuse, la capacité d’attention et de mémorisation voire la vitalité​ ​intellectuelle…​ ​sans​ ​même​ ​mentionner​ ​l’épanouissement​ ​personnel​ ​! D’où l’importance de faire le plein en oméga 3 pour la mémoire et ainsi préserver la vitalité intellectuelle des petits et des plus grands ! Car il ne faut pas oublier​ ​que​ ​le​ ​stress​ ​de​ ​la​ ​rentrée​ ​peut​ ​aussi​ ​affecter​ ​les​ ​adultes.

Des​ ​oméga​ ​3​ ​pour la mémoire de​ ​toute​ ​la​ ​famille​ ​?

Les​ ​Oméga​ ​3​ ​sont​ ​indispensables​ ​pour​ ​le​ ​bon​ ​fonctionnement​ ​de​ ​notre​ ​cerveau.

DIOMEGA+ VITALITE INTELLECTUELLE, complément alimentaire en oméga 3 et vitamines, magnésium et zinc

Les Oméga 3 participent à la formation des parois des cellules nerveuses et à la bonne transmission du message nerveux. De plus, les Oméga 3 augmentent les performances​ ​de​ ​mémorisation…​ ​autant​ ​de​ ​points​ ​positifs​ ​pour​ ​la​ ​vitalité​ ​intellectuelle​ ​!

Pour aider votre enfant à affronter les journées d’école en bonne forme et avec sérénité, les Oméga 3 jouent un rôle essentiel. Associés à une bonne hygiène de vie (sommeil suffisant, exercices physiques et alimentation saine), ils sont une préparation indispensable​ ​pour​ ​s’armer​ ​au​ ​quotidien.

Et si vous appliquez ces conseils pour vos enfants… ils sont valables également pour vous ! De quoi affronter le stress du travail, des transports en commun et des tâches quotidiennes​ ​mieux​ ​préparés.

Lire notre article: Les solutions naturelles pour booster son intellect

Faire​ ​le​ ​plein​ ​d’oméga​ ​3​ ​dans​ ​ma​ ​cuisine​ ​? Les résolutions de la rentrée.

Rien de plus simple que de faire le plein d’Oméga 3 pour la mémoire dans nos assiettes ! Voici des conseils​ ​indispensables​ ​:

  • Pensez aux huiles : ajoutez des huiles riches en Oméga 3 dans votre assiette, un filet d’huile à chaque repas suffit. Vous pouvez vous tourner vers l’huile de lin, de colza,​ ​d’olive,​ ​de​ ​cameline…
  • Consommez des oléagineux et graines : noix, amandes, graines de chia ou de courge… là encore vous avez l’embarras choix ! À consommer en snack ou ajoutés dans vos repas, ils sont également une excellente source de magnésium qui participe​ ​à​ ​la​ ​vitalité​ ​intellectuelle.
  • Mangez du poisson : sous toutes ses formes, consommez du poisson gras 1 à 2 fois par semaine pour faire le plein d’acides gras Oméga 3 EPA et DHA, présent uniquement​ ​dans​ ​le​ ​poisson.

Surveillez votre consommation en Oméga 6 ​: si vous consommez plus d’Oméga 6 que d’Oméga 3, le rapport sera déséquilibré et néfaste pour votre santé. Pour cela, évitez​ ​la​ ​cuisine​ ​trop​ ​industrialisée​

Lire notre article: L’alimentation occidentale: un déséquilibre du rapport Oméga 3 / Oméga 6

Avez-vous pensé à la​ ​supplémentation​ ​en oméga 3 pour​ ​la​ ​mémoire et la vitalité​ ​intellectuelle​ ​?

Pas le temps de cuisiner, des solutions existent ! Il est d’ailleurs conseillé de se supplémenter en oméga 3 pour préserver sa vitalité intellectuelle. Cela permet d’apporter à son corps la dose journalière recommandée de 250 mg de DHA.

Privilégiez des compléments alimentaires à base d’Oméga 3 de qualité et profitez-en également pour faire le plein en magnésium, zinc et vitamines du groupe B. Omega 3, vitamines et minéraux combinés contribuent au bon fonctionnement​ ​du​ ​système​ ​nerveux​ ​et​ ​à​ ​la​ ​vitalité​ ​intellectuelle, mais également à « l’énergie mentale ».

Faites-vous conseiller par un professionnel afin de trouver la supplémentation adaptée​ ​à​ ​toute​ ​la​ ​famille.

Découvrez Diomega + Vitalité Intellectuelle, un complément alimentaire en oméga 3, vitamines, magnésium et zinc de qualité française.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Voyage: Se remettre du décalage horaire.

Voyage: Se remettre du décalage horaire.

Aujourd’hui on voyage de plus en plus fréquemment et parfois à plusieurs fuseaux horaires de chez nous. Cela est parfois difficile à gérer pour notre corps car notre horloge interne est bouleversée. Comment lutter contre le décalage horaire ? Il existe des compléments alimentaires pour se remettre du décalage horaire en toute sérénité.

Qu’est-ce que le décalage horaire ?

On considère que la souffrance du décalage horaire se fait ressentir dès que l’écart entre le fuseau de départ et celui d’arrivé est d’au moins 3-4h. Plus l’écart sera important, plus le décalage horaire sera difficile !

De plus, celui-ci sera accentué si vous voyagez d’ouest en est ! Il est en effet plus facile de rajouter des heures car notre rythme circadien – ou rythme biologique – est naturellement basé sur 25 heures et non 24 heures !

Selon les cas, il faut parfois plusieurs jours pour se remettre d’un décalage horaire… avec des insomnies à la clé !

DIOMEGA+ STRESS/SOMMEIL, complément alimentaire en oméga 3 et vitamines, magnésium et mélatonine

La mélatonine, un premier complément pour se remettre du décalage horaire

La mélatonine est une des hormones sécrétée par notre cerveau, plus précisément par la glande pinéale ou épiphyse qui est située à la base du cerveau. Elle est communément appelée “hormone du sommeil” car elle est sécrétée dès que la lumière du jour faiblit.

C’est grâce à cette hormone naturelle que notre organisme peut se préparer au repos et au sommeil.

Elle est ainsi sécrétée lorsque la lumière du jour décline pour nous donner envie de dormir et par conséquent d’aller nous coucher. Elle régule par la suite toute notre nuit avec un pic entre 2h et 5h du matin (selon la nuit). Puis, sa libération diminue au fur et à mesure afin de nous permettre de nous réveiller correctement au petit matin!

Il est prouvé qu’un complément en mélatonine contribue à atténuer les effets du décalage horaire car l’hormone du sommeil se diffuse au bon moment dans notre corps, alors pourquoi se priver ?

Prise à une dose de moins de 1 mg, la mélatonine n’est pas considérée comme un médicament.

Lire notre article: Pourquoi la mélatonine est-elle indispensable au sommeil ?

Se remettre du décalage horaire en associant mélatonine avec d’autres compléments.

Il existe de nombreux compléments alimentaires qui aident à trouver le sommeil et ainsi mieux gérer le décalage horaire.

Avez-vous pensé au magnésium ou aux vitamines B6, B9 et B12 ? Ces nutriments et vitamines contribuent au bon fonctionnement du système nerveux et à réduire la fatigue. Il est toujours intéressant d’en apporter à notre corps en complément.

Connaissez-vous les bienfaits des oméga 3 ? Les Oméga-3, notamment le DHA contribuent au fonctionnement normal du cerveau. Un cerveau qui fontionne bien est un cerveau qui transmet les bonnes informations à notre corps. Notamment lorsqu’il s’agit de dormir ! Un cerveau en forme favorisera donc l’endormissement.

Pour en savoir plus: Les oméga 3 : Rôle et fonctions

Une cure de compléments alimentaires en oméga 3, vitamines, magnesium et mélatonine est une aide intéressante pour se remettre du décalage horaire et gérer plus facilement la fatigue après un voyage.

 

Quels seront les effets de cette cure pour gérer le décalage horaire ?

La supplémentation va m’aider à resynchroniser mon horloge interne.

Pour un voyage de moins de 8h vers l’ouest​, les compléments seront plutôt à prendre le matin, particulièrement si vous vous levez très tôt.

Pour un voyage de moins de 8h vers l’est​, les compléments seront plutôt conseillés le soir au moment du coucher (heure locale).

Pour des voyages plus longs, les compléments pourront être pris quelques jours avant le départ !

Découvrez DIOMEGA STRESS/SOMMEIL, un complément alimentaire français de qualité à base d’oméga 3, vitamines B, magnésium et mélatonine.

5€ de réduction avec le code SOMMEIL

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.