Une enquête de 2017 de l’INPES révèle que 45% des Français de 25 à 45 ans considèrent qu’ils dorment pas assez. Comment mieux dormir et réduire sa fatigue ? De nombreux facteurs peuvent influencer de façon défavorable la qualité et la durée de notre sommeil. Identifions-les !

Comment mieux dormir: identifier les facteurs perturbants

Facteurs psychiques principales causes d’insomnie :

Tout d’abord, 53% des personnes déclarent le travail comme principale cause de manque de sommeil. Ensuite les difficultés psychologiques arrivent en deuxième position avec 40% déclarant un impact sur leur sommeil. Enfin 40% des 25-45 ans jugent que des difficultés psychologiques (stress, anxiété, angoisse, ou le burn-out) contribuent à diminuer leur temps de sommeil.

Mais cette situation n’est pas étonnante étant donné que le sommeil se manifeste plus facilement dans un corps et un esprit au repos.

En effet, c’est au moment du coucher que les préoccupations quotidiennes ressurgissent. Et que les tensions accumulées dans la journée se manifestent.

Lire aussi: Comment éviter le burn-out ?

Facteurs environnementaux impactant notre sommeil :

Les facteurs environnementaux influençant notre sommeil sont nombreux : bruit, lumière, température ambiante, literie, etc..

L’enquête de l’INPES révèle que 25% des 25-45 ans déclarent être dérangés par les bruits à l’intérieur de la maison (pleurs, ronflements, enfants, TV, etc). Et 20% accusent les bruits extérieurs (rue, aéroport, voisinage, etc). Cette pollution sonore est donc un vrai perturbateur de notre cycle de sommeil tout au long de la nuit.

De plus, la lumière influence notre horloge biologique et donc notre sommeil. Elle commande le rythme de notre organisme grâce à une hormone : la mélatonine qui est à l’origine de la régularisation de notre sommeil.

Lire aussi: Pourquoi la mélatonine est-elle indispensable au sommeil ?

Comment mieux dormir: pourquoi les compléments alimentaires peuvent aider

Le sommeil est un état physiologique périodique de l’organisme pendant lequel la vigilance est suspendue. De plus la réactivité aux stimulations est fortement amoindrie. Et cette activité biologique est indispensable au bon déroulement des fonctions de notre organisme.

Le manque et la mauvaise qualité du sommeil peuvent avoir des impacts néfastes directs sur notre santé et nos capacités intellectuelles.

Notamment la prise de poids, les maladies cardiovasculaires, les infections virales, la baisse de motivation, l’impact sur les mécanisme d’apprentissage et de mémorisation, soucis professionnels, etc…

Afin de prévenir tout ça, il est déjà important de nous occuper de notre corps et de notre santé. C’est en ce sens que les compléments alimentaires rentrent en jeu. Pour être bien dans notre tête, soyons bien dans notre corps.

DIOMEGA+ STRESS/SOMMEIL, complément alimentaire en oméga 3 et vitamines, magnésium et mélatonine

Les oméga 3 sont indispensables pour maintenir notre corps en bonne santé et notamment notre cerveau.

De nombreux minéraux, vitamines et nutriments comme le magnésium ou certaines vitamines B sont connus pour leur capacité à réduire la fatigue, ce qui est déjà un point important pour notre corps. La mélatonine, prise une demi-heure ou une heure avant de dormir, facilite quand à elle l’endormissement car elle apporte à notre corps la fameuse hormone du sommeil, dont la production parfois amoindrie par les facteurs cités ci-dessus, trouble le sommeil.

Avant donc de passer par des médicaments qui peuvent entrainer des somnolences, il est donc intéressant de penser à se supplementer.

Comment mieux dormir: revoir nos mauvais comportements et notre mode de vie

Une mauvaise hygiène de vie, synonyme de troubles de sommeil ?

Nous connaissons tous cette situation : sortir d’un dîner trop riche et tenter sans succès de s’endormir. Cette situation s’explique par le fait qu’un repas trop lourd et trop riche. Les lipides et/ou protéines représentent un facteur retardant l’endormissement. De plus, les boissons excitantes  (café, thé, sodas) sont déconseillés chez les personnes ayant des problèmes d’endormissement. Pour finir, l’alcool est un faux ami du sommeil. Même s’il accélère l’endormissement, il perturbe le sommeil lors de la nuit et augmente les ronflements.

Et d’autres activités peuvent avoir un effet favorable ou non sur le sommeil. Comment mieux dormir ? La pratique régulière d’une activité physique va avoir de plusieurs façons un effet positif sur le sommeil. Au contraire, faire une activité stimulante (activité sur internet, jeux vidéo, etc) avant le coucher peut avoir un effet néfaste sur notre sommeil et induire un retard de l’endormissement.

Le décalage horaire, un problème pour beaucoup de personnes

Les horaires de travail en décalé

Une enquête de 2017 menée par l’INPES révèle qu’environ 25% des 25-45 ans déclarent avoir des horaires de nuit décalés ou irréguliers. En France, 1 salarié sur 5 est concerné par des horaires décalés ou de nuits. L’horloge humaine est considérée comme circadienne qui est influencée par le rythme des jours et des nuits. Le travail à horaires décalés ou de nuits peut donc dérégler cette horloge et provoquer une désynchronisation de notre rythme biologique. Il en résulte donc des troubles du sommeil, une somnolence et d’autres troubles notamment digestifs.

Lire notre article: Travail de nuit, les compléments indispensables pour mieux dormir

Le « jet lag »

Ce phénomène aussi appelé arythmie circadienne est une condition physiologique particulière entraînée par un voyage rapide à travers plusieurs fuseaux horaires. Mais Il se caractérise aussi par une désynchronisation de notre rythme biologique qui se traduit par de nombreux signes (somnolences, troubles du sommeil, etc). Comment mieux dormir suite à un décalage horaire ? Un complément alimentaire en vitamines, nutriments et minéraux peut être une bonne solution.

Lire aussi: Fatigue après voyage, que faire ? Se remettre du décalage horaire

Alors finalement comment mieux dormir ? Pour éviter tous les facteurs perturbants notre sommeil, il faut respecter quelques règles hygiéno-diététiques comme effectuer une activité physique régulière, faire des dîners « légers », éviter les excitants et l’alcool en excès. De plus, il est préférable d’essayer de se détendre avant le coucher avec une activité calme et non stimulante comme la lecture.

Une solution pour mieux dormir est aussi de prendre soin de sa santé et notamment de son cerveau. Un cerveau en forme et bien nourri sera plus sujet à transmettre les bons messages à notre corps. Prendre soin de son cerveau, c’est lui apporter suffisamment d’oméga 3. Alors pourquoi ne pas commencer par ça ?

Lire aussi: Le cerveau, maitre du sommeil.

Sources

  1. Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé, Bien dormir, mieux vivre, Le sommeil, c’est la santé ! – Conseil aux adultes.
  2. Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé, Les Français et leur sommeil, Dossier de presse, Mars 2008.
  3. Léger et al, Horloge biologique, sommeil et conséquences médicales du travail posté, Archives des maladies professionnelles et de l’environnement, Volume 70, 2009, pages 246-252.
  4. Évaluation des risques sanitaires liés au travail de nuit, ANSES, juin 2016.
  5. Sylvie Royant-Parola. Comment retrouver le sommeil par soi-même. Éditions Odile Jacob, collection poche, 2008 : 222 p.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Quel est le meilleur somnifère naturel ?

Le sommeil est indispensable au bon fonctionnement de notre organisme. Mais pourquoi est-il si important ? Parce qu’il joue notamment un rôle dans la bonne régénération des cellules, comme celles de notre cerveau.   En effet, le sommeil permet de “trier”...

Voyage: Se remettre du décalage horaire.

Aujourd'hui on voyage de plus en plus fréquemment et parfois à plusieurs fuseaux horaires de chez nous. Cela est parfois difficile à gérer pour notre corps car notre horloge interne est bouleversée. Comment lutter contre le décalage horaire ? Il existe des compléments...

  •  
  •  
  •  
  •