Le régime nordique et ses bienfaits grâce aux oméga-3 !

Le régime nordique et ses bienfaits grâce aux oméga-3 !

Également appelé régime scandinave ou régime “viking”, le régime nordique s’inspire de l’alimentation des pays scandinaves tels que la Suède, le Danemark, la Norvège ou encore la Finlande.

Souvent opposé au régime méditerranéen, le régime nordique n’est pas un simple phénomène minceur issu des magazines pour préparer les plages d’été ! Réel mode de vie sain, il permet de préserver la santé de toute la famille avec une alimentation équilibrée et enrichie en Oméga-3.

Et si vous aussi, avec l’arrivée des beaux jours, vous testiez le régime alimentaire nordique ? Ici, nous ne parlerons pas des petits kilos superflus à éliminer mais bien d’un véritable rééquilibrage minceur sur le long terme !

Le principe du régime nordique

La base du régime nordique tient en plusieurs principes : un maximum d’Oméga-3 et d’antioxydants au quotidien ainsi qu’une exclusion la plus totale possible des produits industriels, des féculents et du sucre.

À première vue, cela peut sembler compliqué… et pourtant ! Le régime nordique n’est absolument pas restrictif, il exclu même très peu d’aliments. Impossible donc d’être frustré, vous mangerez à votre faim grâce aux protéines et les possibilités de varier les plaisirs sont nombreuses.

Le régime scandinave préconise donc de consommer des céréales telles que l’avoine, l’orge ou le seigle. Les fruits, notamment les baies, sont à privilégier en grande quantité, tout comme le poisson ! Base de l’alimentation nordique, les poissons, notamment gras, seront à intégrer plusieurs fois par semaine.

Vous retrouverez également un aliment clé : le chou ! Accompagné de gibier ainsi que des légumes de saison, vous ne risquez pas de manquer d’idées pour composer vos menus.

Les bienfaits du régime nordique

Le régime nordique permet de maintenir son organisme sain grâce à une alimentation équilibrée mais sans se priver.

L’association des Oméga-3 et antioxydants permettent notamment de protéger les artères et le coeur, de réguler le transit et de lutter contre le vieillissement.

En effet, les baies consommées dans le régime scandinave sont riches en antioxydants et en vitamines B et C. Le chou quant à lui est un très bon apport en vitamine K et Oméga-3, tout comme le poisson !

Si vous souhaitez perdre du poids, adopter une alimentation saine qui vous permettra de rééquilibrer votre poids sur le long terme tout en prenant soin de votre santé.

Parce que le régime scandinave permet de prendre soin de son transit, incorporer des probiotiques ou ferments lactiques à votre quotidien peut être aussi une solution intéressante. Associés aux Oméga-3, ces derniers permettront de maximiser les effets de votre alimentation et de prendre soin de votre flore intestinale.

Une journée 100% nordique ?

Après la théorie, la pratique ! Quel serait le menu type d’une journée 100% nordique ?

Au petit-déjeuner, privilégiez des céréales comme des flocons d’avoine, accompagnés d’un yogurt fermenté et d’une poignée de baies (à choisir selon la saison).

A midi, une salade composée de saison avec son filet d’huile de colza, accompagnée d’un gibier (de la biche par exemple) et d’un fruit de saison en dessert.

Le soir, préparez-vous un pavé de saumon et du chou vapeur avec des baies séchées pour finir sur une touche de sucré.

Une petite fringale au cours de la journée ? Ne vous restreignez pas ! Vous pouvez accompagner un fruit de saison avec une poignée de noix et de baies séchées.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Huile de poisson : pourquoi en consommer ?

Une alimentation de type méditerranéenne favorise la consommation d’huiles végétales, notamment la très prisée huile d’olive. Les huiles végétales sont excellentes pour la santé, notamment lorsque celles-ci sont riches en Oméga-3. Cependant, les huiles végétales ne...

Comment rétablir son transit intestinal ?

De plus en plus de personnes souffrent d’un transit intestinal perturbé. On compte ainsi en France près d’1 homme sur 5 et près d’1 femme sur 2 touchés par des désagréments digestifs, signifiant souvent un besoin de refaire sa flore intestinale. Un bon transit...

Oméga-3 : avez-vous pensé au chanvre ?

Oméga-3 : avez-vous pensé au chanvre ?

Lorsqu’on pense au chanvre, cela nous évoque souvent les cordages résistants mais rarement une huile très enrichie en Oméga-3. Et pourtant ! C’est l’une des premières plantes domestiquée par l’homme.

Le chanvre est utilisée de très nombreuses manières : usage cosmétique, pour fabriquer des tissus et du papier, de manière alimentaire… On parle alors de chanvre textile, de chanvre industriel ou de chanvre agricole selon la finalité de la plante.

De plus, il possède de nombreuses vertus pour la santé. Vous vous en doutez, ces vertus auront un lien avec sa forte teneur en Oméga-3 !

Dans cet article, nous vous expliquons les bienfaits du chanvre et comment l’incorporer dans notre alimentation.

Qu’est-ce que le chanvre ?

Le chanvre de type agricole et la marijuana sont issus de la même plante, cependant leur teneur en THC est bien différente…

En réalité, ce qui nous intéresse dans la culture du chanvre, c’est la qualité de ses fibres et de ses graines !

On pourrait ainsi ajouter que la culture du chanvre est une culture particulièrement propre d’un point de vue écologique. Le chanvre est une plante résistante et facilement cultivable. En effet, elle demande peu d’entretien, quasiment pas d’irrigation pour une culture rapide au bon rendement.

Sa culture peut donc être sans OGM ni pesticide. Une bonne nouvelle pour notre environnement et notre santé !

Les bienfaits du chanvre

La graine du chanvre est appelée chènevis. C’est cette même graine qui va permettre de produire l’huile de chanvre. Une huile spécialement enrichie en Oméga-3 !

De plus, elle est faible en acides gras saturés, le mauvais gras qui n’est pas bénéfique pour la santé et qui bouche nos précieuses artères…

Pour bonus, son apport en acides gras Oméga-3 et Oméga-6 est bien équilibré… que demander de plus ?

 

Comment la consommer ?

L’huile de chanvre non filtrée a une couleur verte plus ou moins foncée selon les variétés. Elle possède un léger goût de noisette.

Il s’agit d’une huile qu’il n’est pas recommandée de cuisiner (pour ne pas dégrader les acides gras). Nous vous conseillons de plutôt l’intégrer à vos plats et/ou vos vinaigrettes !

Vous pouvez également consommer ses graines dans vos plats, les fameuses chènevis. Saupoudrez-en vos salades et vos plats, réalisez vos pains avec… un apport simple en Oméga-3 somme toute !

Pensez à privilégier des huiles pressées à froid pour ne pas dégrader les Oméga-3 et de culture biologique si possible afin de vous assurer une huile de qualité.

À noter que l’huile de chanvre à usage cosmétique possède également de nombreuses vertus nourrissantes, raffermissantes et régénérantes.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Huile de poisson : pourquoi en consommer ?

Une alimentation de type méditerranéenne favorise la consommation d’huiles végétales, notamment la très prisée huile d’olive. Les huiles végétales sont excellentes pour la santé, notamment lorsque celles-ci sont riches en Oméga-3. Cependant, les huiles végétales ne...

La tendance snack healthy !

Depuis plusieurs décennies, les snacks ont fait leur apparition dans notre alimentation pour prendre une place de plus en plus grandissante dans notre consommation. Qu’ils soient pour les petits à l’heure des récréations ou lors des sorties scolaires mais...

Le retour de l’huile de foie de morue !

Pour de nombreuses générations, l’huile de foie de morue évoque un mauvais souvenir… En effet, à l’époque, les enfants étaient obligés d’avaler une cuillère d’huile tous les matins avant de partir à l’école. Si l’on en croit les récits de nos...

Gras ou sucre, lequel fait grossir ?

Gras ou sucre, lequel fait grossir ?

Le gras et le sucre restent essentiels pour le fonctionnement de l’organisme. Tout est une question d’équilibre ! Chaque année, on voit apparaître des nouveaux régimes à la mode plus ou moins restrictifs. A force, on ne sait plus vraiment comment manger et nous perdons nos repères alimentaires. Il y a quelques années, il fallait manger moins de graisses pour prévenir son taux de mauvais cholestérol ! Aujourd’hui, nous assistons à une chasse aux sucres. Mais quand est-il vraiment ? Quel est le mieux pour notre santé ?

Le gras fait-il grossir ?

Le gras correspond aux lipides, des nutriments fondamentaux non seulement pour le métabolisme énergétique du corps humain mais aussi pour de multiples fonctions biologiques. Ils sont les constituants majeurs des membranes de nos cellules et, en particulier, des neurones. De plus, ils interviennent dans la fabrication des hormones. Dans ce qu’on appelle « gras » ou « matière grasse », on retrouve notamment les acides gras (saturés, monoinsaturés, polyinsaturés) et les fameux oméga 3, 6 et 9.

Les lipides, en quelle proportion ?

Les lipides, comme les glucides (ou sucres), permettent de fournir de l’énergie à l’organisme, sachant que les lipides apportent plus de calories que les glucides. En effet, 1 gramme de sucre fournit 4 calories contre 9 calories pour 1 gramme de lipides. Le gras est donc deux fois plus calorique que le sucre. Ainsi, pour un meilleur équilibre alimentaire, la proportion journalière en lipides doit être plus faible que celle en glucides. Les apports nutritionnels conseillés sont ainsi de :

  • 30 à 35% de lipides
  • 50 à 55% de glucides
  • 9 à 12% de protéines

Les graisses cachées

Vous l’aurez compris ! Tout est une histoire de dosage. Le problème majeur de notre alimentation actuelle est la qualité des matières grasses consommées et l’excès de gras apporté à notre organisme. Effectivement, l’émergence des Fast-Food et de la malbouffe a engendré une disproportion des acides gras. Mais aussi, les graisses cachées dans les produits industriels sont devenues un véritable problème de santé publique. Les industries agro-alimentaires ont encore trop tendance à ajouter du gras dans les plats préparés pour notamment donner plus de goût. Ainsi, nous mangeons plus d’acides gras saturés qu’il ne faudrait et les Français sont quasi tous déficients en oméga 3. Les oméga 6 aussi sont trop présents dans nos assiettes !

C’est donc l’excès et la qualité des graisses qui peuvent engendrer un surpoids. Mais pas seulement, l’excès de sucres est aussi responsable de l’augmentation de l’obésité.

Faut-il arrêter le sucre pour maigrir ?

Physiologiquement, il faut comprendre que lorsque vous mangez trop de sucres ou de glucides, l’organisme transforme l’excédent en graisses et le stocke. Par conséquent, la surconsommation de sucres favorise la prise de poids et les risques d’obésité mais aussi de diabète, hypertension artérielle, cancer, maladies cardiaques et autres maladies liées au système immunitaire.

L’excès de sucres dans les produits industriels

Pour des raisons organoleptiques et physico-chimiques, les industries agro-alimentaires ajoutent aussi facilement du sucre dans les plats préparés, les céréales du petit déjeuner, les soupes… Et il en existe différentes formes (sirop de glucose, fructose, maltodextrine,…) qui ne sont pas toujours évidentes à identifier sur les emballages.

En 2015, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a alerté sur la surconsommation de sucres libres ou cachés chez les adultes et les enfants. En effet, il y aurait une corrélation entre l’augmentation du nombre de personnes en surpoids et l’augmentation de la consommation de sucres. Ainsi, l’OMS recommande de ne pas dépasser 50 g par jour. En France, le nouveau PNNS publié en 2017 (Programme National Nutrition Santé) conseille également de réduire sa consommation de sucres. Il est donc nécessaire d’éviter l’excès de sucreries et d’aliments riches en sucres cachés afin d’éviter le dérèglement de son métabolisme.

En conclusion, le problème rencontré actuellement vient essentiellement du sucre et des matières grasses cachées, résultat de l’industrialisation de notre alimentation. Lorsque vous cuisinez, vous maîtrisez mieux les quantités de sucre et de matières grasses ajoutées. Il est donc important de manger varié et équilibré et de limiter l’achat de produits alimentaires trop riches en sucres et en graisses. Lisez bien les étiquettes !

Cuisiner avec des margarines ou des huiles ?

Cuisiner avec des margarines ou des huiles ?

La margarine est souvent présentée comme une alternative au beurre. Elle présente notamment les avantages suivants : une meilleure conservation, plus économique et une texture plus malléable pour pouvoir se tartiner.

Mais qu’est-ce que la margarine ? La margarine est une émulsion composée d’eau et d’une ou plusieurs huile(s) végétale(s). Puisqu’elle contient de l’eau, elle n’est donc pas seulement du “gras” !

Quelle est l’origine de la margarine ? Est-elle meilleure pour la santé ? Faut-il cuisiner avec des margarines ou des huiles ? Ce sont les questions auxquelles nous tenterons de répondre dans cet article.

D’où vient la margarine ?

La margarine est liée à l’histoire de France ! En 1869, sous Napoléon III, elle est mise au point lors d’un concours dont le but était de créer un “corps gras semblable au beurre, mais de prix inférieur, apte à se conserver longtemps sans s’altérer en gardant sa valeur nutritive”.

Originellement, elle est composée de graisse de boeuf, de lait et d’eau. Au fur et à mesure, elle évolue grâce à de nouveaux procédés qui permettent l’utilisation des huiles végétales.

Ainsi, aujourd’hui en France, on en consomme 2,66 kg par an et par habitant.

Est-elle meilleure pour la santé ?

Parce qu’elle est composée d’huile(s) végétale(s), la margarine est censée être du bon “gras”,  c’est pourquoi elle est souvent qualifiée de bonne pour lutter contre le cholestérol.

Cependant, afin que la margarine soit solide, les matières grasses qui la composent doivent être en partie solides. Même si les procédés ont évolués, certaines margarines sont notamment faites avec des graisses végétales solides ajoutées telles que l’huile de palme, de coprah (coco) ou encore de palmiste.

Or, ces huiles ne présentent pas un rapport graisses saturées et mono-insaturées idéal ; en effet, leurs compositions sont bien plus importantes en graisses saturés ! Hors, un régime riche en graisses saturées a tendance à élever le taux de cholestérol sanguin.

De plus, certaines margarines peuvent contenir des colorants, des arômes, du sel, des correcteurs d’acidité, des émulsifiants, des conservateurs, etc. Autant d’ajouts qui ne sont pas présents dans les huiles végétales plus naturelles !

Pour consommer des margarines, il faut donc bien lire les étiquettes pour sélectionner une margarine de qualité. Cependant, les compositions sont parfois “mystérieuses”. Notre conseil, évitez les margarines dites “légères” qui sont souvent qualifiées de matières grasses tartinables.

Faut-il cuisiner avec des margarines ou des huiles ?

Lorsqu’on chauffe un corps gras dans un poêle par exemple, il ne faut pas trop le chauffer au risque que les acides gras qui le compose se dégradent et forment des composés toxiques et cancérigènes.

Ainsi, mieux vaut privilégier des matières grasses avec des points de fusion élevés. Vous pouvez ainsi faire confiance aux huiles végétales telles l’huile d’olive, l’huile de colza ou encore l’huile de pépins de raisin.

Et pour la margarine ? Tout dépendra de sa qualité ! Il faudra donc éplucher les compositions pour privilégier une bonne margarine.

Notre conseil ? Il est préférable de cuisine avec des huiles végétales adaptées et choisir la margarine pour ses tartines par exemple ! Et mieux vaut bien lire les étiquettes pour ne pas choisir une margarine industrielle qui perd de son intérêt nutritionnel.

De plus, même si de nombreuses margarines spécifient la mention « Oméga-3 », consommer des huiles végétales vous assure un apport en Oméga-3 quotidien suffisant et non transformé !

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Huile de poisson : pourquoi en consommer ?

Une alimentation de type méditerranéenne favorise la consommation d’huiles végétales, notamment la très prisée huile d’olive. Les huiles végétales sont excellentes pour la santé, notamment lorsque celles-ci sont riches en Oméga-3. Cependant, les huiles végétales ne...

La tendance snack healthy !

Depuis plusieurs décennies, les snacks ont fait leur apparition dans notre alimentation pour prendre une place de plus en plus grandissante dans notre consommation. Qu’ils soient pour les petits à l’heure des récréations ou lors des sorties scolaires mais...

Le retour de l’huile de foie de morue !

Pour de nombreuses générations, l’huile de foie de morue évoque un mauvais souvenir… En effet, à l’époque, les enfants étaient obligés d’avaler une cuillère d’huile tous les matins avant de partir à l’école. Si l’on en croit les récits de nos...

Du chocolat pour faire le plein d’oméga 3 ?

Du chocolat pour faire le plein d’oméga 3 ?

Le 25 décembre arrive…. C’est la magie de Noël avec tous ces plats savoureux et gourmands ! Mais c’est aussi le moment de déguster du chocolat en famille ! Tout le monde le sait, en terme de qualité nutritionnelle, il est préférable de privilégier le chocolat noir au lait ou chocolat blanc. Mais des entreprises ont fait le pari de faire du chocolat un véritable aliment-santé, notamment comme source d’oméga 3 !

Focus sur les lipides dans le chocolat

Naturellement, les fèves de cacao contiennent des lipides. Après transformation, la proportion de graisses dans le chocolat varie en fonction de la teneur en cacao. Mais cela dépend aussi de la présence ou non de lait en poudre. En effet, plus le chocolat est riche en cacao, plus il est riche en matières grasses et moins sucré, ce qui est le cas du chocolat noir. A l’opposé, le chocolat au lait est plus sucré. Le chocolat blanc est exempt de cacao et ne contient que du beurre de cacao et du sucre.

Au niveau du profil lipidique, le cacao est composé principalement d’acides gras saturés (acide stéarique, acide palmitique). Il est réputé pour sa teneur en acide oléique qui est un acide gras monoinsaturé (oméga 9). De plus, il renferme des oméga 6 (acide linoléique). Par contre, il contient très peu d’acides gras polyinsaturés. Par conséquent, naturellement, il ne constitue pas une source en oméga 3. Pourtant, 2 sociétés se sont amusées à concevoir du chocolat apportant ces acides gras indispensables pour le bon fonctionnement de l’organisme.

Les chocolats NewTree

Cette société située en Belgique s’est lancée depuis plusieurs années dans le chocolat associant plaisir et santé, 100% naturel. Ils sont précurseurs dans la conception d’une gamme de chocolat ingénieuse avec l’optimisation du profil nutritionnel. En effet, ils ajoutent des fibres alimentaires dans leurs tablettes. Ces dernières contiennent au final 2 à 5 fois plus de fibres que les chocolats traditionnels. De plus, ils réduisent la quantité de sucres et de calories tout en conservant un bon goût de chocolat ! Ils renferment 30% de sucres en moins.

De surcroît, ils intègrent des plantes médicinales et proposent des goûts originaux comme la lavande, le thym… Ils ont également développé des références à base de céréales, en particulier, des graines de lin qui constituent une source d’oméga 3.

L’Omegachoco® riche en oméga 3

La société française Omegachoco® a créé des chocolats biologiques riches en oméga 3 !  Une nouvelle manière de consommer de l’EPA et du DHA pour les consommateurs ! C’est une alternative naturelle pour augmenter son apport en acides gras essentiels tout en se faisant plaisir ! Ils ont également sélectionné les graines de lin comme source d’oméga 3. Leur chocolat noir contient 70% de teneur en cacao (certification AB). En plus d’être naturellement riche en oméga 3, leur chocolat présente 12 allégations nutritionnelles le caractérisant comme un healthy food ou encore un alicament :

  • riche en fibres, phosphore, magnésium, cuivre, manganèse
  • source de potassium, fer, zinc
  • sans sodium

Cette gamme de produits est disponible en vente sur https://www.boutique-chocolat-patissier.com

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter une bonne dégustation et vous n’avez maintenant plus d’excuse pour ne pas faire le plein d’oméga 3 pendant vos fêtes de fin d’année !

Vous n’aimez pas le chocolat et vous voulez des oméga 3 pour votre menu de Noël ? Avez-vous pensé au saumon ? Nous vous invitons à lire notre article Comment cuisiner le saumon d’élevage ou sauvage ? Cela vous donnera des idées pour préparer au mieux ce poisson gras riche en oméga 3 sans dégrader ces acides gras essentiels. Sinon, pour vos salades de foie gras, de magret de canard,…, choisissez des huiles végétales sources en oméga 3 crues comme l’huile de noix, l’huile de colza,… Bon appétit !

ACHACUNSONOMEGA VOUS SOUHAITE UN JOYEUX NOEL ET DE BONNES FETES DE FIN D’ANNEE !

Sources :

  • https://www.newtree.com
  • http://www.omegachoco.com
Les huiles végétales sources d’Oméga-3 !

Les huiles végétales sources d’Oméga-3 !

Si vous suivez ce blog depuis quelques temps, vous savez déjà que les huiles végétales sont une grande source d’Oméga-3.

Et si vous venez d’arriver, ne vous inquiétez pas, cet article répondra à toutes vos interrogations. Les huiles végétales, dont certaines en particulier, sont riches en Oméga-3 et doivent donc être intégrées à notre alimentation du quotidien.

Cependant, il est parfois difficile de savoir quelles huiles consommer, comment les consommer et les intégrer quotidiennement dans nos petits plats. Nous vous aiguillons à travers cet article pour vous y retrouver comme un chef !

Pourquoi les huiles végétales ?

Les huiles renferment des acides gras saturés, mono-insaturés et polyinsaturés en proportions variables. Ces différents acides gras essentiels sont notamment nécessaires à la production des hormones. Les huiles végétales contiennent également des vitamines A, D, E, K et… des Oméga-3 !

Contrairement aux idées reçues, les huiles végétales ne contiennent pas de cholestérol ! Il s’agit donc de « bon gras » bénéfique pour la santé.

Extraites des graines ou des fruits par broyage et pressage, mieux vaut privilégier des huiles végétales issues des premières pressions à froid. Elles renferment alors tous les principes nutritifs essentiels. Si ces dernières sont vierges, elles n’ont alors subies aucun traitement chimique ni raffinage (à ne pas confondre avec la centrifugation et la filtration qui sont des traitements de qualité).

Les huiles végétales contiennent des Oméga-3 sous forme d’acide alpha-linolénique (ALA) qui nécessitent d’être transformés par l’organisme pour être assimilés. Mais bonne nouvelle : ils ne risquent pas de provoquer des effets indésirables en cas de consommation importante. Vous pouvez donc en consommer sans limite !

 

Quelles huiles végétales consommer ?

Il est conseillé de consommer des huiles variées pour permettre de recevoir un apport suffisant en acides gras.

Attention toutefois, certaines huiles végétales présentent un rapport entre Oméga-3 et Oméga-6 déséquilibré. Nous l’avons évoqué dans nos articles, si votre alimentation est plus riche en Oméga-6 qu’en Oméga-3, ce qui est souvent le cas dans l’alimentation occidentale, il faudra limiter la consommation des huiles suivantes : huile de pépins de raisins, huile de pépins de courge ou encore huile de tournesol.

Vous pouvez consommer à l’inverse de l’huile de lin, huile de chanvre, de l’huile de cameline, huile de noix et huile de soja ou encore de l’huile de colza.

 

Comment les consommer ?

Vous pouvez consommer des huiles végétales dans tous vos plats et préparations. Elles peuvent par exemple remplacer le beurre ou la crème dans certaines recettes !

L’huile est d’ailleurs presque indispensable à la préparation des aliments qu’on fait cuire sur le gril ou dans le four.

Attention à ne pas faire trop chauffer l’huile : lorsque celle-ci fume, cela signifie qu’elle commence à se décomposer en produisant des composés toxiques. Ainsi, ne faites pas chauffer une huile pour votre assaisonnement, mieux vaut la consommer « crue » !

Vous pouvez donc faire cuire vos aliments avec des huiles végétales à condition que celles-ci ne soient pas trop chauffées : par exemple, faites cuire votre viande au gril et ajoutez une cuillère à café d’huile végétale à la fin de la cuisson.

Pour vos sauces et vos salades, soyez généreux en huile végétale. Elle ajoutera ainsi saveur et texture !

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Huile de poisson : pourquoi en consommer ?

Une alimentation de type méditerranéenne favorise la consommation d’huiles végétales, notamment la très prisée huile d’olive. Les huiles végétales sont excellentes pour la santé, notamment lorsque celles-ci sont riches en Oméga-3. Cependant, les huiles végétales ne...

La tendance snack healthy !

Depuis plusieurs décennies, les snacks ont fait leur apparition dans notre alimentation pour prendre une place de plus en plus grandissante dans notre consommation. Qu’ils soient pour les petits à l’heure des récréations ou lors des sorties scolaires mais...

Le retour de l’huile de foie de morue !

Pour de nombreuses générations, l’huile de foie de morue évoque un mauvais souvenir… En effet, à l’époque, les enfants étaient obligés d’avaler une cuillère d’huile tous les matins avant de partir à l’école. Si l’on en croit les récits de nos...