Conseils pour avoir un coeur en bonne santé

Conseils pour avoir un coeur en bonne santé

Le coeur fait parti des organes vitaux de notre corps humain. Et pour cause ! Cet organe musculaire situé dans notre cage thoracique n’est pas qualifié de vital pour rien puisque c’est lui qui assure la circulation du sang dans tous les tissus de notre organisme. Appelé le moteur du système cardiovasculaire, cette véritable pompe humaine est malgré tout fragile si elle n’est pas préservée. En effet, les pathologies cardiaques sont encore la cause de mortalité la plus courante dans les pays développés. Découvrez comment avoir un coeur en bonne santé et vous assurer un quotidien en pleine forme !

L’importance de l’alimentation pour avoir un coeur en bonne santé!

L’alimentation joue également un rôle primordial pour préserver la santé de notre coeur. Bien entendu, il est conseillé d’éviter de manger trop gras, trop salé et trop sucré. Une alimentation variée et équilibrée est plus que recommandée !

Certains aliments aident à avoir un coeur en bonne santé et en particulier les aliments riches en Oméga-3. Le “bon gras” des Oméga-3 fait diminuer la concentration du mauvais cholestérol.

Par conséquent, il est important consommer du poisson gras au moins une fois par semaine et d’intégrer des huiles végétales crues à notre quotidien (Colza, Olive, Lin ou Cameline). Les oléagineux sont également recommandés.

En savoir plus: Quelle alimentation adopter pour préverser son coeur ?

DIOMEGA EPA/DHA, complément alimentaire en oméga 3 qui contribue au fonctionnement normal du coeur

Un peu de sport pour avoir un coeur en bonne santé !

Puisque le coeur est un organe musculaire, il peut se muscler. Une étude a été menée par des chercheurs canadiens sur des personnes atteintes de  maladies cardiovasculaires (infarctus, insuffisance cardiaque, etc.). Les résultats ont démontré qu’une condition physique normale, voire à peine en dessous, est suffisante pour préserver la santé de son coeur. Par conséquent, cette activité physique joue une action préventive sur cinq des huit facteurs de risque qui touchent les personnes atteintes par une maladie cardiovasculaire (par exemple l’hypertension ou l’obésité). Il est donc important de suivre les recommandations de l’OMS : pour une santé préservée, il faut pratiquer 150 minutes par semaine d’activité physique modérée ou 75 minutes d’activité soutenue. Ainsi, marcher une demie-heure par jour suffit à préserver son coeur ! Et si vous n’avez pas le temps, vous pouvez pratiquer une séance de cardio une fois par semaine.

Notre petite astuce ? Les trackers et montres sportives connectés ! Ils vous aident ainsi à mesurer votre activité au quotidien.

Et l’hygiène de vie pour avoir un coeur en bonne santé ?

Il va sans dire qu’une activité sportive et une bonne alimentation ne seront rien sans une hygiène de vie saine. Pour préserver son coeur, mieux vaut éviter l’alcool et la cigarette ! La caféine en grande quantité est également mauvaise. Par ailleurs, le stress est très néfaste pour la santé ! Si vous êtes stressé, tentez la méditation ou les activités tels que le yoga, le pilates… Et préservez au maximum votre sommeil ! Des compléments alimentaires peuvent également vous aider à gérer le stress pour retrouver un sommeil réparateur. Le magnésium et les Oméga-3 sont alors particulièrement recommandés. Pour finir, pour préserver son coeur, nous vous conseillons de sourire à la vie et de profiter des moments présents !

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Combien de gélules Oméga-3 par jour ?

Les Oméga-3 ont de nombreux bienfaits reconnus sur notre santé. Ils sont indispensables et contribuent au fonctionnement normal de notre cerveau puisque les acides gras Oméga-3 sont des constituants majeurs des membranes de nos cellules ! De plus, ils sont importants...

Les aliments les plus riches en oméga 3

Les oméga 3 sont des acides gras essentiels à l'organisme et donc indispensables pour notre santé. Ils sont définis ainsi car notre corps en fabrique en très faible quantité ne permettant pas de couvrir nos besoins. Il faut donc les apporter par notre alimentation...

Traitement naturel pour le coeur: que penser du DHA ?

Traitement naturel pour le coeur: que penser du DHA ?

Les maladies cardiovasculaires restent encore la 2ème cause de décès en France aujourd’hui. Plusieurs facteurs de risques sont identifiés comme la sédentarité, la tabac, l’alcool, l’hérédité, mais aussi l’alimentation. Alors existe-t-il un traitement naturel pour le coeur en prévention ? La nourriture et la qualité de nos aliments a un réel impact sur la santé de nos artères. Un régime alimentaire varié et équilibré est le maître-mot d’une diminution des risques de maladies cardiaques. Certains nutriments sont indispensables pour le bon fonctionnement du coeur, comme les oméga 3. Certaines études intéressantes ont été effectuées sur le sujet …

L’histoire de la relation entre les oméga 3 et la santé cardiovasculaire

Dès 1741, Hans Egede, un missionnaire luthérien norvégien s’était aperçu lors d’une mission au Groenland que les Esquimaux étaient très peu sujets aux maladies des occidentaux.1 Puis, deux siècles plus tard, deux chercheurs Danois Niels Kromann et Anders Green ont réalisé une étude de 1950 à 1974 sur la santé des habitants d’Upernavik au Groenland 2. Celle-ci consistait en une comparaison de trois populations dont deux groupes d’Esquimaux composés au total de 1 800 individus. En fait, une partie restait au Groenland avec une alimentation dite traditionnelle, composée essentiellement de produits issus de la mer. A l’inverse, l’autre partie avait émigré au Danemark avec une alimentation dite occidentale, riche en oméga-6 et acides gras saturés. Le dernier groupe était celui de Danois vivant au Danemark avec un régime occidental.

DIOMEGA EPA/DHA, complément alimentaire en oméga 3 qui contribue au fonctionnement normal du coeur

Les résultats étaient significatifs :

  • D’abord, le nombre d’infarctus chez les Esquimaux vivant au Danemark a augmenté de manière significative : 40 Esquimaux du Danemark contre 3 chez ceux du Groenland.
  • La mortalité par maladie coronarienne chez les Esquimaux (3,5%) était très inférieure à celle des Danois (45-50%).
  • Enfin, le taux de cancer de la prostate chez les Esquimaux était significativement plus faible.

Des études plus récentes continuent de le prouver…

Les études cliniques et épidémiologiques démontrant les bénéfices des oméga 3 sur le système cardiovasculaire sont nombreuses. Mais peut-on parler de traitement naturel pour le coeur ? A défaut de pouvoir vous présenter toutes ces études, nous vous citons 2 exemples :

  • Une étude a été menée pendant 16 ans sur 84 688 femmes âgées de 34 à 59 ans, ne présentant pas de maladie cardiovasculaire ni de cancer. Elles ont rempli plusieurs fois un questionnaire sur leur alimentation. En conclusion, le risque de maladies cardiovasculaires était plus faible chez les femmes mangeant du poisson et des oméga 3 de manière importante. Les femmes ayant consommé du poisson au moins cinq fois par semaine pendant 16 ans présentaient 45% moins de risque de souffrir de maladie cardiovasculaire. Le risque diminuait de 20% pour celles qui consommaient du poisson une à trois fois par semaine.3
  • De plus, une étude italienne dans laquelle 11 323 hommes et femmes ayant fait un infarctus moins de trois mois auparavant ont été divisés en quatre groupes. Chacun a reçu une supplémentation en vitamine E, soit une capsule d’huile de poisson riche en oméga 3, soit une combinaison de vitamine E et huile de poisson ou le placebo. Le risque de mort subite a diminué significativement au bout de 4 mois de supplémentation chez le groupe ayant pris au quotidien une capsule d’huile de poisson. Enfin, au bout de 6 à 8 mois, le risque de mort cardiovasculaire a également diminué.4

Grâce à toutes ces données scientifiques, l’ANSES a établi en 2011 des Apports Nutritionnels Conseillés (ANC) pour les oméga 3 :

  • 250 mg/j de DHA
  • 500 mg/j d’EPA et DHA

De surcroît, le nouveau PNNS de 2017 (Programme National Nutrition Santé) préconise la consommation d’un poisson gras par semaine.

Découvrez Diomega EPA/DHA, complément alimentaire en oméga 3 qui contribue au fonctionnement normal du coeur.

Découvrez des conseils en alimentation et en supplémentation pour augmenter votre consommation en oméga 3.

 

Références

  • 1 Egede, H. Det gamle Grönlands nye Perlustration, eller Naturel-historie, og Beskrivelse over det gamle Grönlands, Situation, Luft, Temperament og Beskaffenhed. (1741)
  • 2 Kromann, N., & Green, A . Epidemiological studies in the Upernavik district, Greenland. Acta Medica Scandina vica, (1980) 208(1‐6), 401-406.
  • 3 Frank B. Hu, Leslie Bronner, Walter C. Willett, et al. Fish and omega-3 intake and risk of coronary heart disease in women. JAMA 2002 Apr10; 287 (14): 1815-21.
  • Early protection against sudden death by. n-3 polyunsaturated fatty acids after myocardial infarction: time-course analysis of the results of the Gruppo Italiano per lo Studio della Sopravvivenza nell’infarto miocardico (GISS)-Prevenzione. Marchioli R et al. Circulation, 2002 Apr 23; 105 (16): 1874-5.
  • Anses. Actualisation des apports nutritionnels conseillés pour les acides gras. 2011.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Combien de gélules Oméga-3 par jour ?

Les Oméga-3 ont de nombreux bienfaits reconnus sur notre santé. Ils sont indispensables et contribuent au fonctionnement normal de notre cerveau puisque les acides gras Oméga-3 sont des constituants majeurs des membranes de nos cellules ! De plus, ils sont importants...

Aliment bon pour le coeur: un ou plusieurs ? Quelle alimentation adopter et pourquoi.

Aliment bon pour le coeur: un ou plusieurs ? Quelle alimentation adopter et pourquoi.

Les maladies cardiovasculaires restent la 2ème cause de mortalité en France avec près de 150 000 décès par an. La prévention des maladies cardiaques reste donc une priorité et cela passe notamment par une alimentation saine et équilibrée et une bonne hygiène de vie. Alors quel est l’aliment bon pour le coeur ? ou plutôt quels sont les conseils d’alimentation pour le coeur à suivre pour éviter des répercussions sur le long terme sur la santé de nos artères ?

Notre coeur au centre de notre santé

Notre coeur est un muscle qui travaille continuellement. Il n’est jamais au repos, et heureusement pour nous ! Il faut donc le ménager. En effet, il pompe le sang à travers tout l’organisme et distribue l’oxygène et les nutriments via les artères. Ils éliminent les déchets par les veines. En quelques chiffres, le cœur effectue environ 100 000 battements par jour et pompe plus de 8 000 litres de sang au quotidien. Pour qu’il puisse fonctionner correctement, ce muscle a besoin d’oxygène et de nutriments qui arrive par le biais des artères coronaires.

Les principaux facteurs de risques de maladies cardiovasculaires sont l’excès de cholestérol, l’hypertension artérielle, le tabac et la sédentarité.

A lire: Conseils pour avoir un coeur en bonne santé

DIOMEGA EPA/DHA, complément alimentaire en oméga 3 qui contribue au fonctionnement normal du coeur

L’hyperlipidémie, néfaste pour le cœur et les artères

L’hyperlipidémie correspond à un taux sanguin élevé en lipides. Plus précisément, cela concerne le cholestérol et les triglycérides. Lorsque vous consommez des repas trop riches en graisses, en alcool et en sucres rapides, votre taux de lipides dans le sang augmente en proportion. L’excès de cholestérol se dépose alors sur les parois des artères ce qui implique la formation de plaques qui diminuent au fur et à mesure le calibre des vaisseaux sanguins. Le flux sanguin devient plus compliqué jusqu’à la formation d’un caillot qui bouche l’artère appelé thrombose. De plus, le durcissement des artères par excès de cholestérol favorise l’hypertension artérielle. La thrombose peut toucher les artères du cœur mais aussi celles du cerveau et des jambes. Lorsque le passage du sang cesse, on parle alors respectivement d’infarctus du myocarde, d’accident vasculaire cérébral ou d’artérite des membres inférieurs.

Concernant les triglycérides, les origines sont souvent l’alcool et l’excès de sucres. En effet, l’ennemi N°1 du taux de lipides dans le sang est souvent la surconsommation de sucres dits rapides, comme les jus de fruits, les sodas, les gâteaux, les confiseries et autres produits sucrés. Lors de la digestion, l’excès de sucre est transformé en triglycérides par le foie.

Aliment bon pour le coeur: nos conseils Nutrition

Afin de stabiliser votre taux de lipides dans le sang ainsi que votre tension artérielle, il n’existe pas un aliment bon pour le coeur mais plusieurs ! Voici nos conseils alimentation pour le coeur :

  • Plus de fruits et de légumes frais qui sont riches en vitamines, minéraux, oligo-éléments et en fibres
  • Plus de poissons et si possible au moins un poisson gras par semaine type sardine, maquereau, saumon, hareng… Ils constituent une source en omégas 3 qui contribuent à la santé de votre coeur
  • Moins d’aliments riches en graisses saturées : viandes grasses, beurre, produits laitiers gras, margarines hydrogénées, desserts, pâtisseries qui font augmenter le taux de « mauvais » cholestérol, appelé LDL.
  • Consommez des huiles végétales crues comme l’huile d’olive, de noix, de colza, de lin mais bien évidemment en quantité raisonnable
  • Réduire sa consommation (mais ne pas bannir) d’oeufs et pourquoi pas s’orienter vers des oeufs du commerce enrichis en oméga 3
  • Evitez les abats
  • Diminuez votre consommation de sel
  • Eviter l’alcool
  • Consommer des compléments alimentaires riches en EPA et DHA, oméga 3 qui contribuent au fonctionnement normal du coeur.

Lire aussi: Comment nourrir son cerveau en oméga 3 et préserver son coeur

De manière générale, il est préférable de préparer et de cuisiner soi-même ses repas, on choisit comme cela son alimentation pour le coeur. Et ayez une bonne hygiène de vie en pratiquant régulièrement une activité physique et en arrêtant le tabac ! Aussi, dormez suffisamment car le manque de sommeil peut avoir des répercussions sur votre comportement alimentaire mais aussi sur votre métabolisme énergétique.

Sources :

  • Fondation pour la Recherche Médicale – https://www.frm.org

 

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Combien de gélules Oméga-3 par jour ?

Les Oméga-3 ont de nombreux bienfaits reconnus sur notre santé. Ils sont indispensables et contribuent au fonctionnement normal de notre cerveau puisque les acides gras Oméga-3 sont des constituants majeurs des membranes de nos cellules ! De plus, ils sont importants...

Les vacances, le temps de faire du sport pour renforcer son coeur

Les vacances, le temps de faire du sport pour renforcer son coeur

L’été étant synonyme de fortes chaleurs, il nous arrive parfois de mettre le sport de côté ! Il peut en effet être décourageant de dépasser ses limites par de fortes températures. Et pourtant, l’été est la saison idéale pour faire du sport et se nourrir correctement ! En effet, si vous avez lu nos ​conseils pour faire le plein en Oméga-3 durant la saison estivale, votre été s’annonce sain et bon pour votre coeur ! Continuez sur cette lancée et complétez votre alimentation par du sport pour ainsi prolonger les bienfaits des Oméga-3 sur votre coeur. Pas encore lancé ? Voici des idées de sports pour dynamiser les vacances et renforcer son coeur !

Renforcer son coeur: quels sports privilégier durant l’été ?

Il est possible de pratiquer de nombreux sports durant l’été avec quelques petits ajustements très simples.

Amateurs de la course à pieds ? Planifiez plutôt vos sessions courses très tôt le matin. Un moment plus à la fraîche où vous profiterez des paysages en toute tranquillité ! De quoi attaquer le reste de la journée avec le plein d’énergie.

Si vous êtes en vacances près de la plage, vous pouvez même courir sur le sable… Attention toutefois, courir sur le sable étant très physique, pensez à renforcer vos articulations en les échauffant avant et après chaque séance.

Si vous ne souhaitez pas courir, vous pouvez également marcher dans l’eau à hauteur de hanches. Un très bon un exercice anti-cellulite au bruit des vagues.

Sur la plage​, vous pouvez également faire votre séance de yoga ou de pilates pour les plus habitués d’entre vous. Quoi de mieux que de méditer face à la mer ?

Et si vous préférez faire du sport tout en vous amusant, vous pouvez toujours initier une partie de beach volley ou de raquettes de plage!

Pour les amateurs de sports d’eau​, le canoë de mer ou de rivière permet de se dépenser tout en partageant un moment entre amis ou en famille. Il en va de même pour le paddle qui, une fois maîtrisé, réquisitionne tous les muscles de notre corps… et notre sens de la stabilité !

La nage reste là encore un très bon sport pour renforcer son coeur. De nombreuses piscines découvertes durant l’été permettent d’enchaîner les longueurs et ainsi affiner sa silhouette !

Et s’il ne fait pas trop chaud ou que vous trouvez des balades ombragées, le vélo est également une activité qui ravira petits et grands.

Pour finir, pour ceux qui ne supportent pas la chaleur, il reste malgré tout les salles de sport climatisées. Même si celles-ci ne vous permettent pas de profiter du soleil et ses paysages, faire du sport reste toujours une bonne idée !

Nos conseils pour vos séances de sport

Quelle que soit l’activité que vous aurez choisie, n’oubliez pas de vous hydrater ! Il est par ailleurs déconseillé de faire du sport le ventre vide pour éviter les malaises en cas de fortes chaleurs.

Si vous êtes en extérieur, pensez à bien vous protéger avec de la crème solaire et un couvre-chef.

N’oubliez pas de faire le plein d’Oméga-3 pour multiplier les bienfaits du sport sur le coeur et son bon fonctionnement. Profitez de la saison pour déguster de belles salades avec des huiles saines et des noix. Et pensez au poissons gras durant vos barbecues… ou prenez des compléments alimentaires en oméga 3 adapté pour le coeur. Votre coeur et votre cerveau vous en remercieront !

Lire aussi: Comment nourrir son cerveau en oméga 3 et soigner son coeur naturellement ?

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Combien de gélules Oméga-3 par jour ?

Les Oméga-3 ont de nombreux bienfaits reconnus sur notre santé. Ils sont indispensables et contribuent au fonctionnement normal de notre cerveau puisque les acides gras Oméga-3 sont des constituants majeurs des membranes de nos cellules ! De plus, ils sont importants...

Les nutriments et le système cardiovasculaire

Les nutriments et le système cardiovasculaire

La digestion représente une multitude d’étapes physiques et chimiques permettant de passer de la forme aliment à la forme nutriment. Une partie des nutriments est ensuite absorbée et assimilée pour le bon fonctionnement de l’organisme. Cependant, une mauvaise alimentation riche en lipides et en sucres peut être la cause de complication cardiovasculaire.

La digestion ou la transformation des aliments en nutriments

La digestion est assurée par un ensemble d’organes formant l’appareil digestif. D’abord, elle démarre dans la sphère buccale avec la mastication, la salivation et le brassage lingual. Puis, après déglutition, le bol alimentaire arrive au niveau de l’oesophage et ensuite dans l’estomac. A sa sortie, on obtient une substance semi-liquide appelée le chyme. L’intestin grêle prend ensuite le relais puis c’est au tour du gros intestin ou appelé côlon. Le foie est également un organe majeur dans la digestion car il joue un rôle de détoxifiant et de stockage des réserves de sucres sous forme de glycogène. De plus, il assure le métabolisme des glucides, lipides et protéines. Enfin, l’organisme élimine les déchets par les voies urinaires et fécales.

Toutefois, l’absorption des nutriments se réalise au niveau de la paroi intestinale. Ce phénomène est le passage dans le sang des produits de la digestion, au travers de la muqueuse intestinale. La surface d’absorption est énorme puisqu’elle est évaluée à plus de 550 m2. Les nutriments doivent traverser les cellules épithéliales de l’intestin pour se retrouver dans le sang ou dans le liquide interstitiel, c’est-à-dire dans le milieu intérieur de notre organisme (système lymphatique).

En conclusion, la digestion permet à l’organisme d’assimiler des nutriments essentiels pour le fonctionnement des organes :

  • la majorité des glucides se retrouvent dans le sang à l’état de glucose
  • les protides sont réduits à l’état d’acides aminés
  • les lipides fournissent des acides gras, du glycérol, du cholestérol

 

La vascularisation du tube digestif

En fait, tous nos organes sont traversés par des vaisseaux sanguins notamment notre tube digestif. Mais pour mieux comprendre, il faut expliquer brièvement comment fonctionne l’appareil circulatoire.

Le coeur fonctionne comme une pompe aspirante. Il a pour fonction de transporter l’oxygène et les nutriments vers les organes ainsi que l’élimination des déchets. La circulation se fait par le sang via les vaisseaux, on parle alors de système cardiovasculaire. En effet, il existe plusieurs calibres de vaisseaux dont leur taille est adaptée à leurs fonctions :

  • les artères conduisent le sang chargé d’oxygène du cœur vers les organes, depuis la grosse aorte jusqu’aux petites artérioles
  • les capillaires assurent à l’intérieur de chaque organe la circulation du sang. Ils distribuent aux cellules l’oxygène ainsi que les nutriments, se chargeant de gaz carbonique et des déchets.
  • les veines ramènent au cœur le sang chargé de gaz carbonique

 

Les lipides liés à la santé cardiovasculaire

Les nutriments hydrosolubles tels que les glucides et les acides aminés traversent les cellules intestinales puis repartent dans le sang. Il les transportent vers le foie où ils sont stockés ou distribués. Le foie peut les relâcher dans la circulation sanguine vers le coeur qui les renvoie dans l’organisme.

Les nutriments liposolubles comme le cholestérol ne sont pas par définition solubles en milieu aqueux tel que le sang. Pour cela, il se combine à des protéines et forment des lipoprotéines qui sont quant à elles hydrosolubles. Les lipoprotéines ont pour fonction de transporter le cholestérol dans le sang. Il existe 6 classes de lipoprotéines dont certaines sont très connues car elles sont analysées lors de bilans sanguins pour suivre le profil lipidique comme :

  • le LDL (Low Density Lipoprotein) ou mauvais cholestérol
  • le HDL (High Density Lipoprotein) ou bon cholestérol

Le HDL est appelé « bon cholestérol » car il transporte le cholestérol vers le foie, où il est éliminé. Alors que le LDL, qui représente la majorité du cholestérol total dans le sang, a tendance à se déposer dans les artères et favoriser des complications cardiovasculaires.

Le cholestérol d’origine alimentaire ne représente que 20% du cholestérol total dans notre organisme. Le reste, soit 80%, est fabriqué par le foie.

 

Par conséquent, il est clairement établi que notre alimentation a un impact direct sur notre santé cardiovasculaire. Trop de mauvaises graisses peut provoquer une accumulation de cholestérol dans les artères et ensuite engendrer une athérosclérose. Cependant, lorsque l’on consomme trop de sucres, le surplus est stocké aussi sous forme de graisses. Cela augmente alors le taux de cholestérol circulant ainsi que le taux de triglycérides.

 

Sources : Ouvrage Connaissance du corps humain, G. Marchal, 8ème édition.


D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Comment nourrir son cerveau en omega 3 et soigner son coeur naturellement ?

Comment nourrir son cerveau en omega 3 et soigner son coeur naturellement ?

Le cerveau est un organe qui consomme dix fois plus d’énergie que les autres et pour cause, c’est lui qui est aux commandes de la machine humaine ! Ainsi, pour construire et garder un cerveau en forme le plus longtemps possible, il est important de satisfaire ses besoins en nutriments essentiels. Cerveau et coeur étant étroitement liés: nourrir son cerveau correctement peut aussi permettre de soigner son coeur naturellement. Plus de détails….

Le cerveau, un organe qui a besoin de « bon gras »

cerveau bon gras

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le cerveau est l’organe le plus gras du corps humain. Donc pour fonctionner correctement, il a besoin de “bon gras”. Mais qu’est-ce qu’un bon gras ? Il s’agit d’acides gras dits insaturés tels que les oméga-3 présents en quantités très importantes dans le cerveau. Ces derniers constituent les membranes de ses cellules, autrement dit nos neurones ! Les acides gras essentiels sont donc indispensables à notre bon fonctionnement et puisque le corps n’est pas capable de les synthétiser par lui-même, une alimentation riche en oméga-3 est nécessaire.

Les bienfaits des omega 3 pour le cerveau et le coeur

C’est en étudiant les Inuits du Groenland il y a de nombreuses années que les chercheurs ont compris les bienfaits des oméga-3. Il s’est révélé que ces populations de l’Arctique au climat polaire étaient beaucoup moins touchées que d’autres par les maladies de coeur. En effet, comme leur alimentation est riche en graisse de baleine, de phoque et de saumon, les chercheurs en ont conclu que les acides gras oméga-3 particulièrement présents dans ces aliments permettaient de prévenir des maladies cardiovasculaires. Ainsi, les recherches se poursuivent dans ce sens et il est désormais prouvé qu’un apport satisfaisant en oméga-3 aide à diminuer les risques de certaines maladies neurodégénératives du cerveau comme Alzheimer, de prévenir des troubles cardiaques et des Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC).

 

Ainsi, l’American Heart Association (association américaine référente en matière de maladies cardiovasculaires et de prévention des risques dans ce domaine) suggère même d’adopter une alimentation particulièrement riche en oméga-3 à la suite d’une crise ou d’un épisode cardiaque pour réduire les risques de récidives, une façon intéressante de soigner son coeur naturellement. Les bienfaits des oméga-3 s’étendent également aux performances cognitives pour gagner en concentration et en mémoire.
De plus, une alimentation pauvre en oméga-3 au cours de la grossesse, période cruciale dans l’élaboration du cerveau pour le bébé, peut en altérer son développement et son bon fonctionnement.
Puisque notre cerveau est le lien direct avec notre intelligence et notre bien-être, il ne doit pas être négligé et nous devons le préserver toute notre vie. Mais comment lui apporter suffisamment d’oméga-3 dans notre simple alimentation ?

Nourrir mon cerveau en oméga 3

Les oméga-3 se trouvent essentiellement dans les poissons gras (saumon, sardine, hareng, thon ou encore maquereau) et les huiles de certaines plantes (huile de lin ou huile de colza par exemple). Donc ll est tout à fait simple d’adapter son alimentation en cuisinant par exemple 1 à 2 fois par semaine du poisson gras et en remplaçant ses vinaigrettes par des huiles recommandées. Vous pouvez également ajouter des noix et graines dans vos salades, celles-ci sont très bénéfiques pour la santé. À noter que certains légumes à feuilles vertes foncées en contiennent également tels que les épinards ou encore la mâche.

Retrouvez ci-dessous un tableau récapitulatif des différents types d’aliments et leurs teneurs en oméga-3 classés par ordre croissant :

Types d’aliments (pour 100g)

TAUX ALA (en grammes)

Graisses et huiles
de 0,86 à 54,2
Noix et graines
de 0,79 à 7,49
Légumineuses
de 0,16 à 0,93
Légumes (feuilles vertes foncées)
de 0,13 à 0,40
Céréales
de 0,11 à 0,34

Types d’aliments (pour 100g)

TAUX EPA (en g) / TAUX DHA (en g)

Poissons gras (type saumon ou thon)
de 0,26 à 2,04 / de 0,57 à 2,08
Poissons demi-gras (type truite ou sole)
de 0,03 à 0,26 / de 0,10 à 0,48
Fruits de mer
de 0,05 à 0,21 / de 0,10 à 0,16
Poissons maigres (type cabillaud)
de 0,05 à 0,07 / de 0,12 à 0,19

 

Dans nos vies mouvementées, il est parfois difficile d’adapter son alimentation ou de respecter à la lettre les recommandations alimentaires. Une autre solution pour être sûr d’apporter suffisamment d’oméga 3 à notre corps est la consommation de compléments alimentaires oméga 3. Certains sont d’ailleurs spécialement étudiés pour la santé de notre coeur.

Cependant il est important de veiller à la qualité des suppléments, et de demander l’avis d’un médecin.


D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Combien de gélules Oméga-3 par jour ?

Les Oméga-3 ont de nombreux bienfaits reconnus sur notre santé. Ils sont indispensables et contribuent au fonctionnement normal de notre cerveau puisque les acides gras Oméga-3 sont des constituants majeurs des membranes de nos cellules ! De plus, ils sont importants...

Les aliments les plus riches en oméga 3

Les oméga 3 sont des acides gras essentiels à l'organisme et donc indispensables pour notre santé. Ils sont définis ainsi car notre corps en fabrique en très faible quantité ne permettant pas de couvrir nos besoins. Il faut donc les apporter par notre alimentation...