Nos yeux perçoivent une image de notre environnement et notre cerveau en fait une synthèse. Mais comment fonctionne notre oeil et pourquoi notre alimentation a un effet sur nos capacités visuelles ?

La vision, comment ça marche ?

L’oeil capte les images

L’oeil est souvent comparé à un appareil photographique. Le diaphragme serait l’iris, l’objectif le cristallin et la pellicule la rétine. En effet, l’image se forme au fond de l’oeil donc au niveau de la rétine. Elle est alors renversée par rapport à l’objet qui est vu. Cette image est perçue comme un ensemble de points juxtaposés caractérisés par leur intensité lumineuse et par leur couleur. En fonction de la distance entre l’objet et l’oeil, le cristallin est capable de se déformer. On parle alors d’accommodation et de réflexes visuels.

Cependant, de nombreuses personnes présentent une accommodation insuffisante avec l’âge, l’hérédité, le régime alimentaire…. Cela engendre des anomalies de la vision. Effectivement, il existe plusieurs imperfections du système optique qui nous obligent à porter des lunettes ou des lentilles :

  • Lorsque l’image se forme à l’arrière de la rétine, l’oeil n’est alors pas assez convergent. Il est alors dit hypermétrope.
  • A l’inverse, quand l’oeil est trop convergent et que l’image se forme en avant de la rétine, cela correspond à la myopie.
  • Avec l’âge, le cristallin perd de sa souplesse. La vision de près est alors impactée, ce qui engendre une presbytie.
  • Il existe également un autre défaut visuel appelé astigmatisme (personnes astigmates). Au final, l’oeil n’est plus assez sphérique et affecte souvent un axe de l’oeil. Au final, l’oeil ressemble plus à un ballon de rugby qu’à une balle de tennis.

Le cerveau enregistre les images

Au niveau de la rétine, il existe des cellules sensibles à la lumière appelées des cônes et des bâtonnets. Ces derniers sont des neurones. Ils sont capables de produire un message nerveux visuel quand leurs pigments (mélanine) captent la lumière. Puis, ces messages sont acheminés vers le cerveau par le biais du nerf optique. Enfin, le cerveau reçoit les messages au niveau du cortex visuel et les analyse (forme, couleur, mouvement…).

 

Les pathologies visuelles liées à l’âge

En vieillissant, les risques de maladies oculaires augmentent comme la cataracte et la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age).

La cataracte est la première cause de cécité dans le monde. Elle est responsable d’environ 48 % des cas de cécité. En France, elle touche plus de 20 % de la population après 65 ans et plus de 60 % des personnes après 85 ans. Cette affection oculaire se situe au niveau du cristallin qui s’opacifie provoquant une diminution voire une perte de la vision.

Quant à la DMLA, elle touche la macula qui est la région centrale de la rétine. Elle engendre progressivement une perte de la vision centrale. Les personnes de plus de 50 ans sont principalement concernées. Elle représente la première cause de malvoyance. Elle concerne 1 personne sur 3 âgée de plus de 75 ans et 1 personne sur 2 à partir de 80 ans. Il existe deux formes de DMLA : dégénérescence humide et sèche mais la forme sèche est la plus prépondérante.

 

La santé de l’oeil passe par l’alimentation

L’oeil est composé de différents micronutriments qui jouent un rôle direct dans le maintien d’une vision normale. En effet, la lutéine et zéaxanthine sont deux constituants très importants dans la macula. Ils protègent cette zone de l’oxydation par les radicaux libres. L’organisme est incapable de fabriquer ces pigments par lui-même. Il est donc nécessaire de les apporter par notre alimentation pour préserver notre acuité visuelle. Certains fruits colorés (mangue,…) et légumes verts (épinards, choux, brocolis…) sont dits des aliments de la vision !

Cet organe regorge aussi d’autres pigments comme le béta-carotène et le lycopène. La vitamine A est également essentielle pour le bon fonctionnement de la rétine. Elle intervient dans la pigmentation de l’oeil. Une carence sévère en vitamine A peut découler sur une cécité. De plus, d’autres vitamines comme la vitamine C et E sont tout aussi indispensables pour une bonne vision.

En parallèle, les oméga 3 sont des composants majeurs des membranes cellulaires et sont particulièrement présents dans la rétine. Votre alimentation doit donc être suffisamment riche en EPA et DHA pour la santé de vos yeux.

 

Sources :

  • Ouvrage Connaissance du corps humain. G. Marchal. 8ème Edition
  • www.ameli.fr

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Quel est le meilleur somnifère naturel ?

Le sommeil est indispensable au bon fonctionnement de notre organisme. Mais pourquoi est-il si important ? Parce qu’il joue notamment un rôle dans la bonne régénération des cellules, comme celles de notre cerveau.   En effet, le sommeil permet de “trier”...

Des oméga 3 pour la vision et la santé oculaire

Des oméga 3 pour la vision ? Effectivement, les bienfaits du DHA sont multiples. En plus de participer au bon fonctionnement du cerveau et du coeur, le DHA est essentiel pour maintenir une vision normale. Ces acides gras polyinsaturés sont des éléments...

  •  
  •  
  •  
  •