Pour se préparer aux examens chacun a sa méthode de révision : certains aiment lire leurs cours, d’autres préfèrent s’entendre réciter et bon nombre réalisent des fiches de révisions. Il n’y a pas de méthode privilégiée, l’important étant de trouver la technique de travail qui vous convienne le mieux. Cependant, il existe quelques règles simples qui peuvent vous aider dans vos révisions et pour vos examens.

Quelques conseils pour des révisions optimales (Partie 1)

Des révisions répétées pour une meilleure mémorisation

Privilégier une révision régulière afin de laisser à son cerveau le temps de faire le lien entre toutes les informations. La répétition améliore l’appréhension des cours et donc leur mémorisation. De plus, il est préférable de comprendre ce que l’on apprend car le cerveau mémorise mieux ce qui est compris. Il ne faut donc pas hésiter à poser des questions auprès de ses professeurs si certains sujets ne sont pas encore assimilés.

Faire des poses pour ne pas saturer

Réviser toute la journée sans s’accorder de pause est une très mauvaise idée ! Il est important de faire régulièrement des pauses pour ne pas s’épuiser. Accordez-vous une petite pause toutes les heures. Trouvez votre rythme et ne vous forcez pas. Quand ça ne veut plus, ça ne veut plus !

Bien dormir pour bien récupérer et mieux réviser 

De nombreux étudiants ont tendance à négliger leur sommeil ce qui peut avoir un impact sur leurs capacités de concentration. En effet, un bon sommeil permet de récupérer la fatigue physique accumulée dans la journée.

Pendant la nuit, notre corps commence à consolider l’apprentissage de la journée dans la mémoire tout en améliorant notre capacité d’assimiler et d’enregistrer les tâches réalisées dans la journée. Si les besoins de sommeil de notre corps ne sont pas comblés, notre vie quotidienne peut devenir plus stressante et moins productive.

Un rythme de sommeil régulier est conseillé 

Il est préférable de s’instaurer un rythme régulier pour faciliter le sommeil et donc éviter les heures de coucher et de lever variables. Il est plus conseillé d’effectuer des nuits de sommeil de minimum 7h30 ce qui équivaut à 5 cycles de sommeil.

Evitez de prendre des médicaments pour dormir

Cette période de stress peut avoir un impact négatif sur la phase d’endormissement et la qualité du sommeil. Vous pouvez alors lire un bon livre pour essayer de vous endormir plus facilement et/ou boire une tisane le soir à base de valériane ou de camomille, qui sont des plantes relaxantes. Une supplémentation en mélatonine peut également être une solution pour réduire le temps d’endormissement.

Se lever plus tôt pour travailler : mauvaise idée ! 

Bon nombre d’étudiants sont tentés d’avancer l’heure du réveil pour pouvoir réviser, cependant ce n’est pas toujours une bonne stratégie. Cela peut au fur et à mesure affecter la mémoire à court terme. En effet, il est déconseillé de couper les heures de sommeil paradoxal survenant le matin au profit des révisions. C’est lors du sommeil paradoxal que se détermine la qualité de la mémorisation, la fixation durable des souvenirs et des apprentissages, la résolution de problèmes et l’adaptation aux expériences émotionnelles quotidiennes.

L’activité physique, un allié pour notre cerveau

 Du sport contre le stress des examens

En période d’examens nous sommes toujours plus angoissés, stressés et même parfois déprimés. Le sport peut être un bon allié pour lutter contre ce stress et mieux appréhender cette source de tension.

De nombreuses études ont prouvé le bénéfice d’une activité physique sur notre santé psychique. En effet, elle favoriserait la synthèse de sérotonine qui est essentielle dans la régulation de l’humeur, de l’anxiété, de l’appétit et du sommeil.

Par exemple, il a été démontré que les personnes pratiquant au moins 60 minutes d’exercice par semaine étaient moins anxieuses et moins déprimées que les non-pratiquants.

L’exercice physique un allié pour nos capacités de mémorisation

Des chercheurs avancent que l’activité physique améliore les capacités de mémorisation. En effet, en 2014 une étude compare les capacités de mémorisation de deux groupes d’étudiants : l’un ayant pratiqué un exercice de musculation après mémorisation de 90 photos tandis que l’autre groupe témoins restait assis. Le résultat montre que le groupe entraîné a su reconnaître 10% de photos en plus que le groupe témoin.

Lire la deuxième partie de cet article : Une alimentation équilibrée favorise les capacités intellectuelles….

 

  1. Gilles Le Blanc et al, Actes du colloque AOPC, Évaluer… pour mieux se rendre compte, 2004, page 127-134.
  2. Elena Sender, Comment l’exercice physique booste nos capacités mentales, Science et avenir, juillet 2015.
  3. Matteo Maillard, Bac et examens : comment optimiser son cerveau, Le Monde Campus, 2015.
  4. Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé, Bien dormir, mieux vivre, Le sommeil, c’est la santé ! – Conseil aux adultes.
  5. http://mangerbouger.be/
  6. Francis Eustache, La semaine de la mémoire, revue de neuropsychologie, volume 8, 2015, pages 219-226

D’autres articles qui pourraient vous intéresser…

Quel est le meilleur somnifère naturel ?

Le sommeil est indispensable au bon fonctionnement de notre organisme. Mais pourquoi est-il si important ? Parce qu’il joue notamment un rôle dans la bonne régénération des cellules, comme celles de notre cerveau.   En effet, le sommeil permet de “trier”...

  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •